Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Le lancement d'Aimer Paris force le maire du 1er arrondissement à faire des révélations

Jean-François Legaret s'exprime lors de la première réunion publique Aimer Paris.


​Jean-François Legaret, maire du 1er, est la grande surprise de la soirée de lancement du mouvement Aimer Paris pour la campagne des municipales à Paris. Il prononce un mot de bienvenue mais pas seulement.


8 Juin 2018 - 19:25
     

Les trois révélations de Jean-François Legaret

Lors de la première réunion publique de l'association Aimer Paris, présidée par Serge Federbusch, organisée au Café du Pont Neuf quai du Louvre à deux pas de la mairie d'arrondissement de Paris, le maire du 1er se présente à la réunion à la surprise générale. Il est reçu "en voisin et en ami" par Serge Federbusch le président de l'association et l'invite à prononcer un mot de bienvenue.

Première révélation

Le mot de bienvenue de Jean-François Legaret, parce que "la réunion se déroule dans le 1er arrondissement" dont il est le maire, est très politique. Serge Federbusch évoque la situation politique dans l'arrondissement. Jean-François Legaret l'explique à l'auditoire, qu'il constate nombreux.
 
Je voulais vous dire un mot de bienvenue dans le 1er arrondissement, le coeur de Paris, qui, par la volonté de Madame Hidalgo doit bientôt disparaître et être fusionné avec le 2e, le 3e et le 4e. Ce que je veux vous dire, c'est une question qu'on me pose à peu près tous les jours, ce n'est pas seulement un projet. La loi est votée et elle s'appliquera aux prochaines élections municipales.

Il faut savoir que c'est la dernière loi votée par la précédente Assemblée nationale (législature, ndlr) la veille de la fin de ses travaux et c'est donc l'ultime cadeau fait par Monsieur Hollande à Madame Hidalgo.

L'objectif dans tout ça, étant de permettre à Madame Hidalgo de trouver un terrain d'atterrissage électoral dans Paris. Puisque comme vous le savez, elle se présente habituellement dans le 15e arrondissement où elle recueille habituellement des scores assez désobligeants, 17% aux dernières élections municipales.

Ca ne l'a pas empêché d'être élue Maire de Paris puisque ça c'est la complexité du mode de scrutin à Paris mais elle recherche un endroit où elle pourrait enfin éprouver la griserie d'être majoritaire dans l'arrondissement ou le secteur dans lequel elle se présente.

Voilà pour ce petit mot d'introduction.

Deuxième révélation

Les gens sont nombreux dans la salle et le maire du 1er arrondissement poursuit son discours.
Je voudrais dire à Serge Federbusch que nous nous connaissons depuis longtemps, qu'on n'a pas toujours partagé absolument les mêmes options mais il y a un point sur lequel nous avons quelques points communs c'est que nous aimons Paris et nous aimons le travail sur des dossiers parisiens.

S'il a montré avec son site Delanopolis qu'il était un bon connaisseur, nous avons parfois échangé des informations, on peut le dire, il y a prescription, et la volonté de donner des informations sur lesquelles on peut trouver les vrais chiffres (...)

Je pense que le premier devoir à l'égard des Parisiens, c'est de leur donner la réalité des chiffres et des informations. Voilà pourquoi je salue cette initiative à laquelle j'essaierai d'y participer à ma place s'il le souhaite.

Je considère aujourd'hui que la vie d'un maire d'opposition à Paris n'est pas exaltante.

Je travaille aussi sur d'autres projets. C'est la raison pour laquelle j'ai aussi constitué une association qui s'appelle 100 % Paris. Vous voyez que ce n'est pas très éloigné. 

Cette association a justement pour objet de donner des instruments d'évaluation précis sur les éléments de la gestion de Paris comparé à la gestion d'autres grandes villes (...) J'en ai déjà dit un mot à Serge, il le sait, mais je pense qu'on peut avoir des complémentarités. 

Troisième révélation

Et puis j'ai également pris une autre initiative, c'est de créer une association dont j'ai pris la présidence, qui s'appelle, très modestement je dois dire, "Institut international pour le rayonnement de Paris".

Quand on est un élu Parisien, si on va à l'Hôtel de Ville, si on parle du prestige, de la grandeur et du rayonnement de Paris, c'est presque des gros mots (...) on ne sait agir que dans des choses absolument déconnecté de la réalité et des attentes des Parisiens. Paris est une ville extraordinaire qui a des atouts absolument merveilleux, qui est admirée dans le monde entier, encore aujourd'hui.

Moi je souffre en tant que Parisien et en tant qu'élu Parisien chaque fois que je vois un classement international et que je vois la place de Paris rétrogradée, passant de la 64ème à la 81ème place aux dernières nouvelles, c'est insupportable.

Je considère qu'avec un peu de bonne volonté, avec des intervenants passionnants et passionnés, enthousiastes, on doit pouvoir redonner à Paris son statut de Ville-Lumière et son rayonnement dans le monde.

Voilà les sujets sur lesquels j'ai l'intention de m'impliquer et j'ai l'intention d'agir. Vous voyez que ce n'est pas de la politique politicienne mais aimer Paris c'est cela. Je pense que nos actions peuvent être complémentaires, chacun à sa place.

Donc je souhaite beaucoup de réussite et de bonheur à tous ceux qui participeront à ton aventure et dire que je pense que nous pouvons avoir des complémentarités sur lesquelles on pourra certainement faire des débats utiles.

En tout cas, bravo à Serge pour cette initiative, bravo pour votre présence nombreuse et je vous souhaite beaucoup de succès. Merci.

Après avoir fait passer son message, Jean-François Legaret (LR) maire du 1er arrondissement de Paris quitte la réunion. 

Ayant lui-même créé une association, pour la précampagne des municipales à Paris, dont il est le président, tout comme il est le président d'une deuxième association à Paris, il propose au président de l'association Aimer Paris de "travailler en complémentarité" mais "chacun à sa place".

Le président de l'association Aimer Paris, Serge Federbusch, venant de lancer officiellement la précampagne des municipales à Paris à droite, n'a qu'un souhait : que la situation à droite en 2017 au niveau national pendant la campagne des élections présidentielles ne se produise dans la capitale à l'occasion de la campagne pour les municipales.

 

En savoir plus



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Vendredi 2 Août 2019 - 21:30 Rixes et incendie criminel à Paris Plage

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité