Connectez-vous S'inscrire
Menu

Le pessimisme : un mal français ?

Article participatif sur l'optimisme.

Les Français seraient de plus en plus repliés sur eux-mêmes, hostiles et peu confiants. C’est en tout cas ce qu’affirme le dernier sondage de l’institut Ipsos sur les « nouvelles fractures françaises ». Un pessimisme ambiant dû en grande partie à la situation économique délicate du pays, mais qui ne l’aide pas non plus à se relever. Et pourquoi pas un printemps de l’optimisme remettre les Français sur les rails de la confiance et par la même occasion, redonner à la France ce coup de fouet dont elle a tant besoin ?

30 Janvier 2014 - 19:55
        

Un verre à moitié vide pour les Français aujourd’hui

L’année 2014 ne commence pas en fanfares pour les Français, c’est le moins que l’on puisse dire. Selon le deuxième sondage Ipsos sur les « nouvelles fractures françaises », 74 % des Français considèrent qu’il ne fait pas bon vivre en France aujourd’hui par rapport aux années passées.

Une vague de pessimisme et de défiance qui cible tout particulièrement les hommes et femmes politiques du pays. Les Français seraient en effet 65 % à les considérer corrompus tandis que 84 % des personnes interrogées restent persuadées qu’une personnalité politique en France aujourd’hui n’agit que pour ses intérêts personnels.

Une sinistrose ambiante qui met en danger aussi bien la croissance du pays que la santé mentale de ses habitants. Quand 78 % des Français considèrent que le « système démocratique fonctionne mal », une réaction est attendue. Ne venant apparemment pas du Président, trop occupé par ses problèmes de couple manifestement, la population se doit aujourd’hui de réagir.

Un printemps sous le signe de l’optimisme ?

« L’optimisme est la foi qui mène à la réalisation. Rien ne peut se faire sans l’espoir et la confiance » disait avec sagesse et modernité l’écrivaine Helen Keller dans les années 50. La France ne pourra renouer avec la croissance si ses habitants n’y croient pas. Pessimisme, défiance, repli sur soi… Tous des freins à la consommation, la création, l’investissement et l’expansion qu’il est important de faire disparaître. D’autant que la France peut encore donner des raisons de s’enthousiasmer.

Ce constat a mené Thierry Saussez, Commissaire général du forum de l’optimisme, à créer un « printemps de l’optimisme » les 16 et 17 mai prochains. Accompagné d’un manifeste pour l’optimisme, déjà signé par des centaines de Français, cet événement promeut les atouts de l’hexagone. Car oui, la France dispose encore de nombreux points positifs.

Sur le plan agricole, militaire, spatial, aéronautique et maritime, la France reste aujourd’hui l’un des pays les plus influents au monde. Terre de talents, l’hexagone dispose de milliers d’artisans et d’entrepreneurs reconnus pour leur maîtrise dans leur secteur. Tout ceci sans parler du patrimoine, le plus reconnu par les touristes du monde entier. Un beau constat qui ne doit pas se contenter de paroles. Signer le manifeste, communiquer son enthousiasme autour de soi ou tout simplement se lever chaque matin avec le sourire, chacun peut agir à sa façon. La France a les ressources nécessaires pour retrouver sa lumière d’antan, laissons là nous le prouver. Pour une fois que le pouvoir est entre nos mains, il serait dommage de le laisser tomber pour se morfondre dans son canapé.

www.printempsdeloptimisme.com

http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2014/01/21/une-societe-francaise-defiante-et-repliee-sur-elle-meme_4351396_3224.html

Ndlr : aucune photo déposée avec le texte - Crédit © Butch - Fotolia.
Ndlr : aucune photo déposée avec le texte - Crédit © Butch - Fotolia.

Lebrun

Cet article cite : france, français, ile de france, optimisme, paris



Commentaires

1.Posté par fleurofusi le 31/01/2014 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Sur le plan agricole, militaire, spatial, aéronautique et maritime, la France reste aujourd’hui l’un des pays les plus influents au monde. »
Je rêve : c’est exactement ce qu’on appelle la « méthode Coué » ! Arrêtez avec le lavage de cerveau : il concerne moins que 1% de la population mondiale.
Le spatial et l’aéronautique sont européens. Le pays n’a plus d’armée, en dépit des rodomontades d’un président anti militariste. La flotte a disparu et l’administration en est réduite à violer ses propres règlements en créant un port fictif où les lois sociales ne s’appliquent pas : « Port aux Français » !!
En matière agricole, faut-il rappeler les nombreux suicides d’agriculteurs, signe que « tout va très bien, madame la Marquise » ?

2.Posté par brulpourpoing le 31/01/2014 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pessimisme français porte un nom : réalisme.

3.Posté par amonavi le 01/02/2014 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce petit texte humoristique (trouvé sur Internet) illustre bien le pessimisme français :
...
En 2012 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit : "Une fois encore, la Terre est devenue invivable et surpeuplée. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j'envoie la pluie durant quarante jours et quarante nuits, et je détruis tout !"
Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu'une ébauche de construction navale.
Mais, Noé, tu n'as pratiquement rien fait ! Demain il commence à pleuvoir !

- Pardonne- moi, Tout Puissant, j'ai fait tout mon possible mais les temps ont changé :
- J'ai essayé de bâtir l'arche mais il faut un permis de construire et l'inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d'alarme anti-incendie.
- Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l'échafaudage dans ma cour viole le règlement de copropriété et obstrue leur vue. J'ai dû recourir à un conciliateur pour arriver à un accord.
- L’urbanisme m'a obligé à réaliser une étude de faisabilité et à déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l'arche jusqu'à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que la mer allait venir jusqu'à nous. Ils ont refusé de me croire.
- La coupe du bois de construction navale s'est heurtée aux multiples Associations pour La Protection de l'Environnement sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n'avait pas de valeur aux yeux du ministère de l'Environnement, et que cela détruisait l'habitat de plusieurs espèces animales. J'ai pourtant expliqué qu'il s'agissait, au contraire de préserver ces espèces, rien n'y a fait.
- J'avais à peine commencé à rassembler les couples d'animaux que la SPA et WWF me sont tombés sur le dos pour acte de cruauté envers les animaux parce que je les soustrayais contre leur gré à leur milieu naturel et que je les enfermais dans des pièces trop exiguës.
- Ensuite, l'agence gouvernementale pour le Développement Durable a exigé une étude de l'impact sur l'environnement de ce fameux déluge.
- Dans le même temps, je me débattais avec le ministère du Travail qui me reprochait de violer la législation en utilisant des travailleurs bénévoles. Je les avais embauchés car les syndicats m'avaient interdit d'employer mes propres fils, disant que je ne devais employer que des travailleurs hautement qualifiés et, dans tous les cas, syndiqués.
- Enfin le Fisc a saisi tous mes avoirs, prétextant que je me préparais à fuir illégalement le pays tandis que les Douanes menaçaient de m'assigner devant les tribunaux pour "tentative de franchissement de frontière en possession d'espèces protégées ou reconnues comme dangereuses".

- Aussi, pardonne- moi, Tout Puissant, mais j'ai manqué de persévérance et j'ai abandonné ce projet.

Aussitôt les nuages se sont dissipés, un arc- en- ciel est apparu avec le Soleil.
- Mais ... tu renonces à détruire le monde ? demanda Noé.

- Inutile, répondit Dieu, l'administration s'en charge.

Bravo à l'auteur inconnu de ce texte !

Nouveau commentaire :
Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Journal des opinions France | France pratique


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.