Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



Cet article cite : france, ile de france, paris
24/10/2014 - 21:15
        

Le poids du budget 2015 pèse sur les élus Parisiens

Quelle sera la situation financière de Paris en 2015 ?



Face aux annonces à peine chiffrées de l'exécutif municipal en amont du vote du budget 2015 en décembre, l'opposition annonce un "contre-budget". A la condition d'avoir accès aux éléments du budget actuel jusque dans ses moindres détails. Les élus Parisiens arriveront-ils à sauver Paris menacée par une crise "endémique" ?



Anne Hidalgo lance le premier débat d'orientation budgétaire de sa mandature le lundi 20 octobre 2014 au conseil de Paris. Elle se veut optimiste, forte, battante, rassurante et confiante. Mais dans son discours, les mots et les chiffres que la Maire de Paris utilise prédisent le contraire et semblent annoncer l'échec de son premier budget.

Le montant des économies annoncées reste insuffisant

"Ce sont près de 400 millions d'euros qu'il nous faut dégager dès cette année" indique la Maire de Paris non sans avoir fait l'éloge des treize années des deux mandatures de Bertrand Delanoë de 2001 à 2014. Les baisses massives de dotation imposées par l'État à la collectivité parisienne, à hauteur de 200 milions d'euros, ne vont pas sans "poser d'importantes difficultés" reconnaît Anne Hidalgo.

Sur les 400 millions d'euros manquants pour boucler le budget de fonctionnement 2015, 200 millions d'euros proviennent de la baisse de la dotation de l'Etat. Les 200 millions d'euros restant à trouver intègrent "la progression des dépenses sociales dans un contexte de crise endémique" ajoute-t-elle.

En recettes, Anne Hidalgo annonce "des pistes" non encore chiffrées : la modernisation de la taxe de séjour dans les grands hôtels, la rénovation de la gestion de l'espace public notamment dans le domaine du stationnement et également la réforme des tarifs dans les services municipaux.

Tout en martelant que le budget d'investissement ne faiblirait pas et qu'il n'y aura pas de hausse des impôts pour les Parisiens, elle promet un plan d'économies "ambitieux" chiffré, lui, entre "130 millions et 180 millions d'euros".

Le calcul est clair : le montant des économies annoncées reste insuffisant.

Mieux : non seulement les économies annoncées pour boucler le budget de fonctionnement 2015 sont insuffisantes, mais le contexte de crise n'ira pas en s'améliorant puisqu'Anne Hidalgo le qualifie elle-même d' "endémique", indiquant bien par ce mot fort de la langue française que le phénomène économique étant néfaste, il va sévir en permanence.




Et aussi
< >

Jeudi 30 Novembre 2017 - 22:10 Un avocat pour et contre la Ville de Paris

Mardi 21 Novembre 2017 - 17:20 L'avenir de la Foire du Trône en suspens

Les faits à Paris | Les opinions à Paris | Flash Paris