Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



Cet article cite : 1er arrondissement, canopée, les halles
19/08/2009 - 22:41
Ghislain Fornier de Violet
        

Les commerçants perdus dans le dédale des Halles

Première Tribune



Le « forum » des Halles porte aujourd'hui assez mal son nom. Alors que le projet de réaménagement des Halles sort des cartons, l’heure n’est pas au dialogue apaisé entre l’Hôtel de Ville et les commerçants du forum. Confusion et incertitude sont plutôt les maître-mots. La plupart des enseignes naviguent entre appréhension, dramatisation, ou attente résignée.



Appréhension

A la Banque de l’image, boutique d’affiches vintage, les incertitudes se focalisent sur le devenir de la Porte Lescot, actuelle sortie principale du forum et du pôle de transports en commun.

Le projet prévoyant d’aménager le futur accès principal côté jardin, les clients potentiels ne seraient plus déversés vers la rue Lescot et la place Joachim du Bellay que par une petite sortie.

A la boutique de prêt-à-porter Schott NYC sur la place Joachim du Bellay, on essaye de voir le bon côté des choses. « On a bon espoir que le nouvel accès RER prévu place Marguerite de Navarre drainera plus de passage vers les Halles ».
Les commerçants perdus dans le dédale des Halles

Dramatisation

Rue Berger, le magasin de vêtement Hippy Style prophétise l’apocalypse. « Avec les camions, les grues, on va pas pouvoir bosser » lâche une vendeuse. Et d’enchaîner sur son souvenir de la rénovation du centre Pompidou en 1997 : « Pendant les deux ans de travaux, les touristes étaient au courant et ne venaient plus dans le quartier. Avec les loyers qu’on paye, c’est pas croyable ! »

Incertitude et résignation

Dans une enseigne de mobilier rue Rambuteau, les employés dénoncent surtout la carence en informations, et l’absence de clarté aux réunions publiques : « Personne ne sait vraiment quand les travaux vont commencer. La rue sera peut-être fermée ou la chaussée réduite, on ne sait pas ».

Les rumeurs et l’incertitude sont apparemment le lot quotidien de beaucoup de ces commerces. Une autre commerçante prévoit le début des travaux pour décembre 2009, date de l’expropriation-indemnisation des boutiques attenantes au forum. « Le projet initial prévoit 3 ans de travaux, mais des problèmes de structure dus à un sol trop friable nécessitent l’ajout de pilotis pour soutenir l’ensemble. Le projet sera donc certainement plus long», explique t-elle.

D’autres enseignes se refusent visiblement à statuer sur le sort du quartier, sans doute de peur d’effrayer inutilement la clientèle.

Pour l’employé d’un opticien, les plus à plaindre sont néanmoins les habitants et les commerces extérieurs au forum, qui devront supporter « les marteau-piqueurs pendant 5-6 ans ». Les commerces rez-de-chaussée appartenant au forum sont apparemment amenés à disparaître, en contrepartie d’une importante indemnisation.

Autre son de cloche

Les commerçants perdus dans le dédale des Halles
Au centre d'information du projet rue Pierre Lescot, les visiteurs peuvent entendre un tout autre son de cloche.

Sur un écran restransmettant en boucle une interview d'Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, chargée de l'urbanisme et de l'architecture, celle-ci déclare: « Bien sûr, le forum des Halles, ce grand centre commercial, qui va être très profondément rénové, va continuer à fonctionner aussi, donc les commerces resteront ouverts ».

Dans la foulée, la 1ère adjointe au Maire en charge de l'urbanisme réaffirme la nécessité de concertations futures avec les riverains, les commerçants et les transports publics, ce qui laisse planer le doute sur sa précédente assertion. De quoi déconcerter un peu plus les commerçants qui attendent une annonce claire de la Mairie.


Les faits dans le 1er arrondissement | Les opinions dans le 1er arrondissement | Flash Paris 01


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com