Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



21/11/2011 - 11:01
        

Les frais d'affranchissement de la mairie du 7e... et des autres

Le conseil d'arrondissement le 3 novembre 2011 dans le 7e arrondissement de Paris.



Rachida Dati livre les chiffres des frais d'affranchissement 2010 lors du vote du projet de budget primitif pour 2012.



Combien dépense la mairie du 7e arrondissement en timbres ? A la veille du vote du budget 2012, et à l'approche des élections où la hausse des budgets est observée à la loupe, notamment le poste réception et les frais d'affranchissement, Rachida Dati joue la transparence sur les frais d'affranchissement 2010 de sa mairie.

Lors du vote de la délibération sur la dotation de l'état spécial du 7e arrondissement au titre du budget primitif 2012, le 3 novembre 2011 au conseil d'arrondissement, la maire du 7e arrondissement Rachida Dati indique, feuilles à l'appui, ses frais en timbres. Non seulement le montant des dépenses de courriers en 2010 de la mairie du 7e mais également le montant total des dépenses d'affranchissement des 19 autres mairies d'arrondissement de Paris.
Présenté sous forme de classement des 20 mairies d'arrondissement, le palmarès place la mairie du 7e arrondissement en 10e position des dépenses en timbres avec un montant total de 90 927 euros en 2010 ; à mi-parcours, placée juste devant la mairie du 16e arrondissement avec 87 160 euros de dépenses en frais d'affranchissement.
Selon le tableau fourni par la mairie du 7e arrondissement à tous les élus du 7e, la 1ère place en frais de timbres revient à la mairie du 13e arrondissement avec 194 223 euros, talonnée par la mairie de l'arrondissement le plus peuplé de Paris : 189 680 euros pour la mairie du 15e arrondissement.
Au rang des mairies qui affichent des frais de timbres les plus bas, on trouve la mairie du 1er arrondissement avec 17 240 euros et à l'avant-dernière place, l'arrondissement le moins peuplé de la capitale : 31 070 euros pour la mairie du 2e arrondissement.
L'intérêt de la démarche de Rachida Dati réside en ce qu'elle détaille les postes. La maire se veut pédagogue et transparente. Elle dévoile 23 dossiers suivis tout particulièrement par ses services. Combien sa mairie dépense-t-elle en timbres pour le "pôle population" ? 6 190 euros. Combien le cabinet du maire dépense-t-il en divers frais de timbres ? 5 299 euros. Combien pour le cabinet des adjoints ? 5 703 euros.

On y apprend que le dossier des Voies sur berges ne fait pas partie des envois postaux les plus nombreux (3 608 euros), en 9e position derrière la Fête de la Musique (3 767 euros) et devant les Médailles du Bénévolat (3 513 euros). Une explication : la mairie a beaucoup communiqué par mail et des habitants ont envoyé leurs remarques aux commissaires enquêteurs par internet, via le service de la communication de la mairie.
Le journal de la mairie "7 à vous" remporte la 1er place, avec 29 214 euros de frais d'affranchissement. A la dernière place, les invitations aux CICA, avec 338 euros en timbres.
En-dehors des frais du journal de la mairie, le trio de tête des dossiers les plus importants révèle une attention soutenue de la mairie aux "Invitations conférences" (10 603 euros), aux "Réunions et informations propreté" (9 980 euros) et aux "Riverains et réunions Champ de Mars" (7 052 euros).
La liste détaillée distribuée par la maire du 7e arrondissement à tous les élus interroge. Paris Tribune a ainsi décidé d'interroger tous les maires d'arrondissement sur les dépenses d'affranchissement de leur mairie ; avec, suivant l'exemple de Rachida Dati, la ventilation des frais de timbres par postes, la distribution des publications des mairies incluse.
Le journal de la mairie du 7e arrondissement 7 à Vous, octobre 2011.
Le journal de la mairie du 7e arrondissement 7 à Vous, octobre 2011.



Les faits dans le 7e arrondissement | Les opinions dans le 7e arrondissement | Flash Paris 07


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com