Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Les sans-domicile fixe et le député LREM de Paris

Communiqué de Sylvain Maillard, député de Paris LREM, suite à son passage sur RFI.


« Sans-domicile fixe : notre devoir, que chaque SDF se voit proposer une solution de mise à l’abri ! »


6 Février 2018 - 01:40
     

Sylvain Maillard sur RFI le 5 février 2018 sur les SDF © capture d'écran RFI.
Sylvain Maillard sur RFI le 5 février 2018 sur les SDF © capture d'écran RFI.
Le nouveau député de Paris interviewé par Frédéric Rivière déclare : 
 
 « Même dans les cas de grand froid, certains SDF ne souhaitent pas être mis à l'abri, souhaitent rester seuls dans la rue, c’est leur choix. Rien de les oblige à être mis à l'abri. On doit leur proposer une solution (...) mais il y a plein de raisons pour lesquelles un SDF refuse d'être mis à l'abri. »
Sylvain Maillard, député de Paris LREM, sur RFI le lundi 5 février 2018.


A Paris, chaque soir environ 50 SDF ne se voient pas proposer une solution d'hébergement d'urgence favorable, explique le député élu conseiller d'arrondissement dans le 9e.

En quittant l'antenne, en constatant les railleries dont il fait l'objet, il signe un communiqué de presse :
Ce matin sur RFI, Frédéric Rivière m’a interrogé sur la situation dramatique des sans domicile fixe dont certains continuent de dormir dans la rue en cas de grand froid. J’ai salué le travail des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs qui se mobilisent : la protection civile, la Croix-Rouge, le Samu social et toutes les associations qui en permanence à Paris et en Ile-de-France vont à la rencontre des SDF dans des maraudes pour leur proposer des solutions de mise à l’abri.

Il existe des cas pour lesquels les associations et les pouvoirs publics n’ont pas de solution à proposer. Ces cas sont dramatiques et l’engagement du président de la République, est que nous arrivions à proposer une solution à chacun.

Mais il y a des sans-abris qui ne souhaitent pas entrer dans des solutions d’hébergement qui leur sont proposées même dans les cas de grand froid. Ils souhaitent rester seuls dans la rue, c’est leur choix, rien ne les oblige à être mis à l’abri. On doit leur proposer une solution. Ce sont des cas sur lesquels il faut se pencher, c’est très important de proposer une solution à tous. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles un SDF refuse d’être mis à l’abri. Tout simplement de ne pas vouloir être en communauté, certains d’entre eux sont dans des situations psychologiques très compliquées, d’autres souhaitent rester en couple, et les structures d’hébergements n’accueillent pas forcément les couples, d’autres sont avec des animaux domestiques et les structures n’accueillent pas forcément les animaux domestiques. Bref, il y a un ensemble de situations qui font qu’un SDF peut décider de rester dehors, malgré le froid, malgré la dureté extérieure.

Je comprends que des raccourcis de mes propos aient pu contredire le sens général de mon message et donc heurter des personnes en grande précarité et également les bénévoles qui sont au quotidien en première ligne.

Communiqué de Sylvain Maillard le 5 février 2018.

Note de la rédaction

Les deux questions que la rédaction souhaite poser à ses lecteurs et également aux élus :
 
  • Cas n° 1 : avez-vous déjà eu à trouver une place pour la nuit pour un SDF, chez vous ou chez des amis, hors du 115, du Samu social ou d'une association ?
  • Cas n° 2 : que faites-vous si le SDF invoque son libre arbitre pour ne pas être forcé à rejoindre sa famille et rester dans la rue ou chez un ami d'ami, être pris en charge avant de finalement devenir un poids ? 

Vaste question alors que l'Etat refuse de construire des hôpitaux spécialisés pour prendre en charge les SDF qui le souhaiteraient, les héberger et soigner à vie ceux qui souffrent de problèmes psychologiques ou psychiatriques. 
 

En savoir plus



Journaliste rewriter et correcteur - Contact e-mail : anne @ paristribune.info En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité