Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



22/03/2010 - 10:22
        

Les votes blancs ou nuls : les grands vainqueurs des régionales 2010



"Abstention, abstention, est-ce que les français ont une gueule d'abstention ?"



Les votes blancs ou nuls : les grands vainqueurs des régionales 2010
Il est toujours intéressant de regarder dans la direction opposée à celle que l'on veut bien nous montrer. L'abstention, le grand coupable, et les élections régionales, la grande victime ? Allons, allons, ouvrons grand les yeux sur les résultats du ministère de l'Intérieur.
Nous constatons qu'à Paris, 7% d'électeurs supplémentaires sont allés voter. La droite et la gauche pourraient donc se féliciter de ce sursaut citoyen après une chasse aux abstentionnistes sans précédent : le 8ème arrondissement montre l'exemple avec 7.8% de votants supplémentaires et le 5ème arrondissement pourrait mieux faire avec 4.8% (mais le peut-il réellement ?) Si la droite et la gauche ne triomphent pas, c'est tout simplement parce que 34.4% des abstentionnistes du 1er tour à s'être déplacé au 2ème tour l'on fait uniquement pour voter blanc ou nul. Oui, vous avez bien lu et l'on peut tourner et retourner les chiffres dans tous les sens, la réalité est là, claire, transparente comme de l'eau de source. Ils sont 56.91% dans le 5ème arrondissement à s’être déplacé pour voter blanc ou nul et 31.80% dans le 8ème.
On pourrait s'amuser à établir la liste des arrondissements où le sursaut (de puce) citoyen a fait sortir du bois ceux qui rechignaient jusque-là à remplir leur devoir, mais ce ne serait pas très drôle ; ce ne sont que des cohortes de parisiens qui ne se reconnaissent plus dans les partis politiques d'aujourd'hui et qui rejettent les hommes et femmes politiques de droite comme de gauche. "La faute à la crise" crient les uns, "la politique est morte" veulent bien analyser les autres. A l'annonce des résultats d'où il est sorti vainqueur, Georges Frêche a observé 1 minute de silence pour les partis politiques, "des étoiles mortes" dont seule la lumière nous parvient encore. Georges Frêche et Jean-Marie Le Pen font d’ailleurs partie des derniers hommes politiques à avoir une gueule, comme jadis Georges Marchais, Raymond Barre, François Mitterrand, Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac. Et pas une gueule d’abstention.


Les faits en Ile-de-France | Les opinions en Ile-de-France | Flash Ile-de-France


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com