Connectez-vous S'inscrire
Menu

Manifestation anti Loi Travail : l'Etat a fait son boulot

"Le Préfet de police salue l’esprit de responsabilité des participants à la manifestation" du 19 mai 2016


Préfecture de police de Paris , syndicalistes et journalistes d'accord : "Le cortège a pu suivre son itinéraire dans un climat plus serein et ponctué de peu de heurts".


19/05/2016 - 22:30

        

Une manifestation sans incidents majeurs © VD Paris Tribune
Une manifestation sans incidents majeurs © VD Paris Tribune
Le service d'ordre des syndicats a été efficace et avec 21 interpellations effectuées par les policiers dont 1 légèrement blessé, il y a eu moins de gaz lacrymogènes qu'à l'accoutumée.

La Préfecture de police l'explique par les "19 arrêtés d'interdictions pris à l'égard de personnes ayant commis des violences lors de précédents mouvements sociaux. Les participants avaient également été appelés dans un communiqué à se désolidariser des casseurs en cas d'action de ces derniers" , un communiqué diffusé à la dernière minute, à 12h.

La Préfecture de police de Paris, si elle est plutôt satisfaite du résultat, n'en reste pas moins vigilante et prévient :
"Ces mesures seront reconduites en cas de besoin".
Préfecture de police de Paris, communiqué le 19 mai 2016 à 20h.
 
Paris Tribune publiait dans l'après-midi : "la septième journée nationale unitaire d'actions contre le projet de loi Travail organisée par les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, Fidl et UNL, renoue avec les défilés sans incident majeur"

Et le Préfet de police Michel Cadot salue "l'esprit de responsabilité de la très grande majorité des manifestants" . Parmi eux, les représentants syndicaux qui avaient fermement rappelé l'Etat de "faire (son) boulot" pour empêcher toute violence.

​La Préfecture de Police communique

A la suite des violents incidents, commis hier à l’occasion d’un rassemblement revendicatif, et ayant donné lieu à cinq interpellations, la manifestation de ce jour s’inscrivait dans un contexte difficile.

A la demande du Ministre de l’Intérieur, afin d’assurer le bon déroulement de celle-ci 19 arrêtés d’interdictions avaient été pris, par le préfet de police, à l’égard de personnes ayant commis des violences lors de précédents mouvements sociaux. Les participants avaient également été appelés, dans un communiqué, à se désolidariser des casseurs en cas d’action de ces derniers.

13 à 14000 personnes ont défilé dans l’après-midi entre la place de la Nation et la Place d’Italie. Le cortège a pu suivre son itinéraire dans un climat plus serein et ponctué de peu de heurts.

Ce degré moindre de violence, au regard des rassemblements précédents, a permis aux forces de l’ordre de limiter leurs interventions et l’emploi des moyens de défense collectifs.

Il a toutefois été procédé à 21 interpellations (dont 9 en début de mouvement) pour des ports d’armes prohibées, violences volontaires avec armes par destination et participations à un attroupement armé. Ceci porte le total du nombre d’interpellations, à l’occasion des mouvements sociaux depuis deux mois, à près de 800 sur la région parisienne.

Un fonctionnaire de police a été légèrement blessé lors de la manifestation.

Les démarches de fermeté appliquées lors des manifestations précédentes et réaffirmées par le Ministre de l’Intérieur ces derniers jours ont conduit à des interpellations rapides ayant permis d’endiguer la multiplication d’actes de violences.

Ces mesures seront reconduites en cas de besoin.

Le Préfet de police salue l’esprit de responsabilité des participants à la manifestation de ce jour.

Communiqué de presse du 19 mai 2016 à 20h.




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité



Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com