Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Marcel Campion et « la vérité vraie sur l'affaire de la Grande Roue »

Communiqué de Marcel Campion, créateur du Marché de Noël de Paris et de la Grande Roue de Paris.


Dans un long communiqué de presse, Marcel Campion relate « la vérité vraie sur ce qui se passe depuis deux années sur l'affaire de la Grande Roue et le retournement du Premier adjoint à la Mairie de Paris Monsieur Julliard ».


20 Novembre 2017 - 00:35
     

La roue de Paris - la Grande Roue de la Liberté © VD / PT
La roue de Paris - la Grande Roue de la Liberté © VD / PT
Marcel Campion dénonce publiquement ce dimanche soir 19 novembre 2017 la machine à broyer lancée contre lui et ses sociétés par la Ville de Paris et l'Etat.

Dans un communiqué, il indique que
« le Premier adjoint de la Ville de Paris Monsieur Bruno Julliard s'est attaché à faire supprimer le marché de Noël des Champs-Elysées (que 75 % des Parisiens regrettent d'après un sondage d'une semaine sur Le Parisien) ». Il « attaque aussi avec violence la grande roue, sans s'occuper des investissements importants, ni les 2000 emplois avec 250 commerçants dont 90 artisans de la Chambre des Métiers de Paris pour le Marché de Noël ». 


Marcel Campion s'interroge :
​« Ce Monsieur règle ses comptes ? Mais quel compte ? »


Il ajoute que depuis juillet 2016, il a été visé par « 9 contrôles fiscaux » touchant également sa femme et ses enfants, d'une atteinte à ses biens, et « d'un déchaînement d'élus de Paris » avec lesquels il a eu des « démêlés » auparavant. Il annonce qu'il a saisi la commission des conflits d'intérêts de la Ville de Paris sur le cas de ces élus.

Il considère que la Ville de Paris a fourni des informations erronées à la Chambre régionale des comptes ce qui l'a conduit à les contester le 17 octobre 2017.

Il rappelle qu'en 2014,
 
« le cabinet de la maire qui était au courant de la construction de ma nouvelle Grande Roue, construction spécifique et inhabituelle pour un tel monument car la surface au sol est de 575 m² et le poids ne doit pas excéder 400 tonnes. À l’issue d’une réunion il m’a été proposé par l’exécutif une autorisation de gré à gré pour la période de l’euro 2016 et nous nous sommes entendus pour une période plus longue sur un loyer de 1 200 000 €, l’exécutif m’informant qu’un nouvel appel à projets serait relancé pour six années d’exploitation à partir de fin 2016 (ce qui a été fait étant le seul prestataire à répondre) ».

Pour Marcel Campion, il se passe « de drôles de choses à l’encontre du monde forain et moi-même ». Pour lui, cette histoire n'est pas terminée, il a « déposé des plaintes et des recours nécessaires en espérant que la justice s’y retrouvera ».

Alors que la Mairie de Paris prétend, dans un communiqué du 16 novembre 2017, qu'elle était victime de pressions et de menaces, Marcel Campion répond :
 
« Je ne céderai pas à ce système pervers de gens jaloux, intéressés et vengeurs ».

La précédente grande roue a été vendue pour contribuer au financement de la construction sur mesure de l'actuelle Grande Roue, en tenant compte des contraintes techniques imposées, vu le site, par la Mairie de Paris.
 

"Pour la célébration de l'Euro 2016, les couleurs des 24 nations participantes seront projetées sur les nacelles. Un écran géant de 60 m2 au centre de la roue diffusera, entre autres le logo de l'Euro 2016".
"Pour la célébration de l'Euro 2016, les couleurs des 24 nations participantes seront projetées sur les nacelles. Un écran géant de 60 m2 au centre de la roue diffusera, entre autres le logo de l'Euro 2016".

La précédente grande roue de Paris par Marie de Bueil sous licence CC - Une affiche centrale fait la promotion du rugby avec le logo de la Mairie de Paris.
La précédente grande roue de Paris par Marie de Bueil sous licence CC - Une affiche centrale fait la promotion du rugby avec le logo de la Mairie de Paris.

En savoir plus



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Mercredi 31 Juillet 2019 - 06:00 L'affaire Gallerneau Loiseau Mestre crée le débat

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité