Connectez-vous S'inscrire
Menu

Mode : et si on passait au Slow Fashion pour nos looks ?

Slow Fashion... vous avez dit Slow Fashion ?

Comment passer au Slow Fashion dans son dressing ? Les 5 réflexes d'une Slow modeuse pour une nouvelle manière d'aimer la mode, une mode plus écoresponsable, plus éthique, plus humaine... Oui, c'est possible !

11 Février 2019 - 14:20
        

Robe en laine des années 1970 et sac à provision en crochet © DR
Robe en laine des années 1970 et sac à provision en crochet © DR

Et si vous passiez au Slow Fashion ?

Vous poussez la porte de votre magasin Zara favori, à la recherche du dernier pull de la nouvelle collection. Séduite, vous passez en caisse... Jusque là, tout va bien !
Mais si on regarde les choses sous un angle différent, le constat est différent !
Sans en avoir forcément conscience, vous participez au financement d'une industrie de la mode de plus en plus pointée du doigt. Vous avez en plus payé une vingtaine d'euros, pour un pull que vous ne porterez probablement plus l'année prochaine... Et si vous passiez au Slow Fashion ?


Le Slow Fashion, qu'est-ce que c'est ?


On se souvient encore, malheureusement, de l'effondrement de l'usine textile au Bangladesh en 2013, qui avait entrainé la mort de milliers d'ouvriers (déjà exploités et sous payés) ... Malheureusement, ce scandale sanitaire n'est qu'une histoire tragique parmi tant d'autres, dans le monde de la mode !


Alors qu'avec les marques sur le modèle du Fast Fashion, on est habitué à voir arriver de nouvelles collections chaque mois, voir chaque semaine, avec le Slow Fashion - qui s'y oppose fermement - on consomme différent, on repense totalement sa manière de faire son shopping mode !


À l'heure où 70 % des vêtements français sont fabriqués en Asie du Sud Est, où la mode impacte directement notre environnement, devenant l'industrie la plus polluante, au même titre que l'industrie du pétrole, le Slow Fashion implique de nouveaux modes de consommation. On produit donc plus lentement, on s'inquiète de la qualité des matières premières, on est vigilant aux modes de production (visant à stopper l'exploitation des enfants, hommes et femmes à travers le Monde, notamment).


Porté et soutenu par de nombreuses marques, rejoint ensuite par des enseignes qui tentent d'adopter les préceptes du Slow Fashion à leurs productions à grandes échelles, le mouvement dépend également et surtout, de l'engagement de chacun d'entre nous !


Comment passer au Slow Fashion dans son dressing ?


Combien de fois avez-vous acheté un jeans que vous n'avez même jamais porté avant de le jeter à la poubelle ? Combien de fois avez-vous dépensé une dizaine d'euros dans un pull de piètre qualité, qui s'est retrouvé dans la poubelle moins d'un mois plus tard ? Combien de fois avez-vous acheté des vêtements dont vous n'aviez pas réellement besoin ? Combien de fois vous êtes-vous demandé ce qui se cachait derrière le prix si bas de ce tee-shirt à la mode (des conditions de travail qui bafouent les Droits de l'Homme et l'environnement) ? Pour faire partir du mouvement qui, depuis ces dernières années, prend de plus en plus ampleur, c'est toute votre logique de serial modeuse qu'il faut remettre en cause...


Les 5 réflexes d'une Slow modeuse !


La qualité, avant la quantité


Avec des milliers de tonnes de vêtements jetés chaque année, nous devons agir pour réduire notre pollution mode ! Et pour cela, on cesse de consommer à tout va ! Au lieu d'acheter beaucoup et à petits prix, on repense ses achats. Mieux vaut dépenser vingt euros de plus dans cette chemise, qui durera et que vous porterez, que moins d'argent, pour des vêtements de mauvaise qualité !


Stop à la course à la consommation


Nous vivons une ère matérialiste par excellence, un temps où la surconsommation est devenue la norme... Et pourtant, cela ne nous rend non seulement pas plus heureux, mais impacte également notre planète ! Passer au Slow Fashion, c'est cesser de faire du shopping par habitude, à la fin de sa longue semaine de boulot. C'est aussi, apprendre à acheter ce dont on a vraiment besoin... Et pour cela, rien de tel que de prendre le temps de trier son dressing, pour faire le point sur les pièces essentielles qui vous manquent !


Du tri dans son armoire


Dans votre dressing, c'est certain, des dizaines de vêtements qui s'entassent, que vous n'avez pas portés depuis des mois, et que vous ne porterez probablement jamais pour certains ! Opter pour le Slow Fashion, c'est aussi prendre le temps de trier votre dressing. On s'inspire du minimalisme, on garde ce qui nous fait du bien, et on se sépare de tout le superflu !


Le tri, le don, le recyclage de vos vêtements


Enfin, n'hésitez pas à donner une seconde vie à vos vêtements... À la manière d'H&M qui vous offrent un bon de réduction si vous remportez en magasin vos jeans usagés, de nombreuses marques proposent le recyclage de vos vêtements, contre avantage. Vous pourriez aussi faire des dons à des organismes tels que la Croix Rouge, ou encore vendre vos vêtements en bon état, sur des sites tels que Le bon coin ou Vinted !


Des looks via des marques éthiques


Pour soutenir le mouvement Slow Fashion, de nombreuses marques s'engagent, de nombreux entrepreneurs se sont développés sur ce mode de fabrication ! Sur le web où dans votre centre-ville, en sortant des sentiers battus, vous pourriez bien pousser la porte d'une boutique éthique, engagée, qui proposent des vêtements sublimes, produits éthiquement !



Robe en laine des années 1970 et sac à provision en crochet - slow fashion
  • Robe en laine des années 1970 et sac à provision en crochet - slow fashion
  • Sac à provision en crochet - slow fashion
  • Sac à provision en crochet et robe en laine des années 1970 - slow fashion

Robe droite en laine des années 1970 pour avoir bien chaud et sac à provision en crochet au fond de son sac pour faire ses courses © DR

Caroline Mangin





D'autres articles / More stories
< >

Journal des opinions Monde | Monde pratique


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.