Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

Moovia et Streeteo, même combat contre les violences dues à la verbalisation

Insécurité chez les agents verbalisateurs à Paris.


Suite à la publication de l'article « Anne Hidalgo et les élus de Paris interpellés sur la société Streeteo », une information parvient à la rédaction : chez le deuxième opérateur de contrôle du stationnement payant à Paris, Moovia, il existe également au moins un cas d'agression sur les agents.


        

Des biceps pour les agents de Moovia et Streeteo © DR
Des biceps pour les agents de Moovia et Streeteo © DR
Un nouveau métier est apparu dans les collectivités françaises depuis le 1er janvier 2018. Un métier difficile si l'on en juge les débuts à Paris de la nouvelle profession d'agent de contrôle du stationnement payant sur la voirie.

Après les mauvais retours d'expérience sur le terrain des salariés de la société Streeteo, Paris Tribune vient d'apprendre que les agents de contrôle de la société Moovia sont également concernés par des violences sur la voie publique.
 

Agression d'un agent de Moovia

Selon nos sources, un agent verbalisateur de Moovia a été agressé en milieu de journée le samedi 13 janvier 2018 dans le 17e arrondissement de Paris. Il a reçu un coup de tête. L'agresseur n'a pas été interpellé par la police. L'agent de contrôle a porté plainte contre son agresseur.
 

ASP ou agent de contrôle Moovia / Streeteo

Les agents de contrôle n'étant pas des agents de surveillance de Paris (ASP), ils ont du mal à se faire respecter au moment de verbaliser.

Depuis le 1er janvier 2018, les ASP ont quitté la Préfecture de police de Paris pour rejoindre la Mairie de Paris : à eux la verbalisation du stationnement gênant à Paris ; avec un gilet pare-balle, en contact direct avec la famille des métiers du maintien de l'ordre. 

Pour faire l'ancien travail des ASP, deux sociétés privées ont été choisies par la Ville de Paris : à elles la verbalisation du stationnement payant ; sans gilet pare-balle, sans contact direct avec la famille des métiers du maintien de l'ordre. 

Suite à un appel d'offres en trois lotsdeux sociétés sont chargées de contrôler le paiement du stationnement payant en surface (hors parking souterrain) : Moovia et Streeteo.
 

Tout sur Moovia

La marque Moovia créée par les deux filiales de la Caisse des Dépôts et Consignations est contrôlée par Transdev (à hauteur de 70%) et par Egis (à hauteur de 30 %). Elle remporte à Paris le marché du contrôle du stationnement payant dans 6 arrondissements, les 8e, 9e, 10e, 17e, 18e et 19e. Moovia est rémunérée par la Ville de Paris au forfait et au nombre de recours à gérer. 

Moovia doit surveiller 43 000 places pendant 6 années. La Ville de Paris lui impose de contrôler quotidiennement au moins une place sur deux, soit 22 000 places chaque jour. Soit 22 000 risques pour les agents de Moovia de se faire agresser ?
 

​Moovia et Streeteo, même combat

Le risque pris par la société Streeteo semble plus important avec 100 000 places de stationnement à contrôler dans 14 arrondissements de Paris, les 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e et 20e.

A nouveau métier, nouveaux combats. Un défi à relever pour les agents de Moovia et de Streeteo afin de ne pas rester sans défense face à la violence de contrevenants Parisiens et franciliens dans l’exécution de leurs missions. Et pour que l'agent fasse le bonheur.
 

En savoir plus





02/02/2018 - 01:30



Edition spéciale Gilets Jaunes | Le journal Paris Tribune | Paris Tribune Post | Māʻohi Tribune | Libye Tribune | Fontenay Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Art de vivre | Ventes aux enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Scope | Paris Tribune Sports | Ephéméride | Ils sont cités | Le journal du 1er arr. | Le journal du 2e arr. | Le journal du 3e arr. | Le journal du 4e arr. | Le journal du 5e arr. | Le journal du 6e arr. | Le journal du 7e arr. | Le journal du 8e arr. | Le journal du 9e arr. | Le journal du 10e arr. | Le journal du 11e arr. | Le journal du 12e arr. | Le journal du 13e arr. | Le journal du 14e arr. | Le journal du 15e arr. | Le journal du 16e arr. | Le journal du 17e arr. | Le journal du 18e arr. | Le journal du 19e arr. | Le journal du 20e arr. | La Révolution | La rédaction | La régie | Le Journal






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com