Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

"Paris n'est pas à vendre"

Le Grand Prix de la Casserole Parisienne 2011.


Huit associations se sont réunies hier soir, salle Jean-Dame, dans le 2e arrondissement, pour voter le projet d’urbanisme le plus "mauvais" en termes de concertation.


1 Juin 2011 - 18:14
La rédaction avec la participation de Julie Hammett
     

"Paris n'est pas à vendre!" Tel est le titre évocateur de la pétition lancée par les huit associations qui ont concouru pour "Le Grand Prix de la Casserole parisienne", mardi 31 mai 2011. Le comité de soutien des Serres d’Auteuil remporte à 20 heures "Le Grand Prix de la Casserole Parisienne".

Une récompense, en quelque sorte, pour sa lutte contre l’extension de Roland Garros sur le Jardin des serres d’Auteuil, suite au vote des 175 personnes présentes à la soirée. L’association, dont Françoise Hardy est présidente d’honneur, se bat depuis 2010 contre la construction d’un stade de sport dans le jardin botanique d’Auteuil, un "double massacre culturel et botanique", selon les termes de Lise Bloch-Morhange, riveraine et fervente opposante au projet.

Sous l’égide de Marc Ambroise-Rendu, ancien président d’Ile de France Environnement, huit associations de riverains parisiens sont réunies salle Jean-Dame dans le 2e arrondissement. Leur objectif : dénoncer le projet d’urbanisme de la Mairie de Paris, qui, selon elles, mérite de gagner le prix "du projet qui a bénéficié de la moindre concertation", comme le déclare Marc Ambroise-Rendu. Cinq minutes, chrono en main, les représentants associatifs, assis sur l’estrade, se suivent au micro pour présenter leurs arguments. Ils démontrent, souvent avec une pointe d’humour, les raisons pour lesquelles leur comité mérite de remporter la plus grosse casserole.

Bertrand Biette, membre du Comité Défense du sport de Proximité, déplore la destruction du stade Jean-Bouin, dans le 16e arrondissement, et de son remplacement prochain par un stade uniquement consacré à l’équipe professionnelle de rugby du Stade Français. Il regrette que ce projet soit élaboré au détriment du sport scolaire et amateur, et donc de la santé publique. Sur les diapositives projetées sur un grand écran, défilent des photos de nombreux riverains venus manifester leur mécontentement dans le quartier : "une chose peu commune dans le 16e arrondissement" s’amuse-t-il.

Sous le nom Le Scand’Halles, le Président de l’association Accomplir, Gilles Pourbaix, lutte contre le nouveau projet de rénovation des Halles, qui au lieu de refaire la gare RER pour des raisons de sécurité comme il était prévu, a décidé de construire une "Canopée", qu’il décrit d’ "absurde" et "hideux".

D’autres représentants d’associations sont présents pour tenter de gagner le prix du projet d’urbanisme le plus "nul". On compte parmi eux Marc Servel de Cosmi, président de la Coordination de Sauvegarde du Bois de Boulogne, contre le "bétonnage du Bois de Boulogne", et Marie-Brigitte Andréi, présidente de Sauvons le Grand Ecran, qui s’oppose à la fermeture du Grand Ecran Place Henri Langlois dans le 13e arrondissement. De même Fabrice Piault, à la tête du Comité TAM-TAM, et Patrice Maire, représentant de Monts 14, s’opposent respectivement à l’édification de tours dans le quartier Massena-Bruneseau, et d’une Tour Triangle, porte de Versailles.

Toujours avec le même sarcasme, Remi Koltirine, de l'association SOS Paris, pour qui le groupe de luxe LVMH n’a pas vocation à administrer un grand magasin, intitule son combat contre le projet de rénovation de la Samaritaine, "la ‘Samar’ Hautaine".
De gauche à droite : G.Pourbaix, F. Piault, B. Biette, R. Koltirine, M-B Andréi, M. Servel de Cosmi, P. Maire - Photo : Julie Hammett.
De gauche à droite : G.Pourbaix, F. Piault, B. Biette, R. Koltirine, M-B Andréi, M. Servel de Cosmi, P. Maire - Photo : Julie Hammett.

Applaudissements et indignation dans la salle. Au premier rang, on peut apercevoir certains élus, notamment Jean-François Legaret, maire du 1e arrondissement et Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement, tous deux venus porter leur soutien aux comités. Car sous ses aspects comiques, cette réunion révèle au grand jour toute la faiblesse de la "démocratie participative" parisienne.

Bien au-delà des projets architecturaux, comme le rappelle Marc Ambroise-Rendu, les associations dénoncent une absence cruelle de concertation, qui va à l’encontre du "rendez-vous de vérité" que Bertrand Delanoë avait promis en 2008 aux parisiens pour son second mandat. Selon les propos de Marc Ambroise-Rendu, l’équipe municipale a préféré instaurer une forme de monologue, qui aboutit à l’échec des efforts des associations et les poussent, contre leur gré, à recourir au tribunal administratif. La présence d’associations est cruciale au bon fonctionnement de la démocratie, continue-t-il.

Les associations ont remis leurs casseroles à l’Hôtel de Ville ce matin, symbole d’une "invitation démocratique à Delanoë", conclut l’ancien président d’Ile de France Environnement.


Lire l'article participatif de l'association Sauvons le Grand Ecran du 16 juin 2011 : Le Grand prix de la casserole décerné au Maire de Paris.
De nombreux riverains sont venus assister à l'événement en salle Jean-Dame - Photo : Julie Hammett.
De nombreux riverains sont venus assister à l'événement en salle Jean-Dame - Photo : Julie Hammett.





Commentaires

1.Posté par Le Garrec le 01/06/2011 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'habitude, le président d'Accomplir dit n'importe quoi pour attirer les projecteurs. Cette fois-çi ce sont des casseroles. Mais où etait donc le Président d'Accomplir lorsque son association au nom de ses membres votaient ainsi que les Maires du 1er et du 2ème le projet de la Canopée.
Effectivement cela devrait valoir une casserole ou une marmite pour avoir voté des deux mains un projet puis vomir dessus par la suite!!!!

D'ailleurs comment se fait-il que cette association ne demande jamais de compte à la RATP dont le projet effectivement date de 2001...mais j'oubliais son Président est nommé en conseil des Ministres...donc pas de bruit! Les casseroles pour la Ville, le silence pour le gouvernement.

2.Posté par vogel benoit le 01/06/2011 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

madame monsieur,
je crois que la plus grande casserole devrait etre attribuée, car c'est trop injuste, à votre association.
si vous ne voulez pas que l'on construise, que l'on modernise, que l'on investisse à paris alors vous êtes pour le paris ville musée que vous êtes les premiers à dénoncer.
si vous voulez que paris perde du terrain par rapport à londres tokyo new york city alors continuez.
la société française moderne et ambitieuse n'a que faire de vous encore en train d'idolâtrer les vieilles valses viennoises et le haussmannisme qui a fait plus de dégât que n'importe quel urbaniste ou architecte.
vous êtes contre tout, vous qui idolâtrez les carrés de radis, les pistes cyclables et autres plantations de marguerites insignifiants et ridicules.
la critique est facile, votre esprit de critique devrais-je dire.
En fait, ce n'est pas une casserole que vous méritez mais une passoire avec des trous pour laisser passer l'air, des trous pour laisser passer l'air comme votre conception du fu...

3.Posté par Sylvain le 16/06/2011 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à Le Garrec :

L'association Accomplir n'a jamais contesté la rénovation de la gare des Halles et n'a donc pas de compte à demander à la RATP. Si elle critique à présent le projet de canopée approuvé à l'origine, c'est que d'aérien et translucide comme le montrent les premières simulations il est devenu entretemps massif et disproportionné, et surtout hors de prix pour le contribuable parisien. Ce n'est pas le principe de rénovation qui est remis en cause mais tous ces frais inutiles pour aboutir à défigurer encore un peu plus le quartier.
Contrairement à ce que vous insinuez, il n'y a aucune arrière-pensée politique derrière ces critiques.


4.Posté par SAUVONS LE GRAND ECRAN le 16/06/2011 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faire passer les huit associations organisatrices pour passéistes et ringardes est un peu facile et permet surtout d'occulter le véritable problème : la mercantilisation du patrimoine des parisiens avec la complicité de leur premier représentant pourtant censé lui assurer mise en valeur et protection. Le maire de Paris (appuyé par l'ensemble de la classe politique) oublie qu'il est élu pour privilégier l'intérêt collectif et non celui de quelques grands groupes privés. Le mépris dont il fait preuve en l'occurence à l'égard des habitants et des associations est en totale contradiction avec la soi-disant priorité donnée à la concertation, dont cette mairie ne cesse de se targuer !

Il est absurde d'affirmer que les associations en question s'opposeraient à "construire, moderniser et investir à Paris" ! Mais peut-on considérer comme un progrès la construction d'une canopée inutile et coûteuse aux Halles (qui laissera passer la pluie et le vent tout en faisant obstacle à la lumière), la s...

5.Posté par brulpourpoing le 17/08/2011 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un faitout pour Delanoe, il le vaut bien !

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Lundi 4 Juin 2018 - 01:25 L'agressé devient l'agresseur

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité