Connectez-vous S'inscrire
Menu

Poisson d'avril : la Bastille ne sera pas reconstruite

La blague du 1er avril : pas de projets culturels phare pour la Bastille.


L'information donnée dans l'article du 1er avril paraissait-elle plausible ? Oui pour les passionnés d'Histoire, non pour les décideurs politiques !


02/04/2014 - 00:00

        

Certains l’ont deviné. Le projet de reconstruction de la Bastille n'existe pas. La nouvelle municipalité n'a jamais eu ce projet. L'idée n'a été émise par aucune personne dans l'entourage du futur Maire de Paris qui sera élu le 5 avril 2014. C’est le poisson d’avril 2014 de Paris Tribune.
 

La Bastille n'appartient pas au futur. La Bastille appartient au passé, victime de l'assaut du 14 juillet 1789 lui ayant été fatal. Toutes les prisons de Paris intra-muros ont disparu et ne subsiste que la Maison d'Arrêt de la Santé, 42 rue de la Santé dans le 14e arrondissement, à l'endroit où s'élevait la Maison de la Santé construite sur ordre d’Anne d’Autriche (1601 - 1666).

Il est en revanche exact que les candidats d'Europe Ecologie Les Verts à la Mairie de Paris avaient présentés le dimanche 16 mars 2014 place de la Bastille un projet pour une nouvelle place de la Bastille : "Bastille, place à la Révolution urbaine".

De son côté, dans son projet pour Paris présenté le samedi 25 janvier 2014 place de la Bastille, la candidate socialiste Anne Hidalgo s'était également engagée en cas d'élection à la Mairie de Paris, avec l'accroche "Reprenons la Bastille !", à lancer un plan d'embellissement des grandes places parisiennes : place de la Bastille, place de la Nation, place du Panthéon et place Denfert-Rochereau.

Le caractère politique de l'embastillage d'1 seule des 7 personnes prisonnières à la Bastille le 14 juillet 1789, à côté de 4 faux-monnayeurs et du Marquis de Sade, fait toujours débat.

Plaque indiquant la position de de la Bastille par rapport à la position actuelle - Crédit : Mbzt sous licence Creative Commons.
Plaque indiquant la position de de la Bastille par rapport à la position actuelle - Crédit : Mbzt sous licence Creative Commons.

Les Poissons d'avril de Paris Tribune




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité



Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com