Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Maohi Tribune
Paris Tribune

Préface du Gars qui soufflait dans la Trompe d'Eustache

Le rendez-vous littéraire de Paris Tribune

Bien aimé lecteur, avant d’entamer le tome 3 du roman de Science-friction intitulé « Les Rets de Taramea », (qui laissera vraisemblablement des traces dans la littérature mondiale), quelques rappels …

15 Janvier 2017 - 08:00
     

Difficile début de XXII° siècle pour Taiarapu, la Presqu’île de cette Isle bénie qu’est Tahiti.

Une société secrète, Taramea, a jeté son dévolu sur Tahiti Nui, la partie nord de l’île et l’a mise en coupe réglée. Taramea est l’odieux mélange d’une secte adorant le GKD, d’une entreprise pourvoyeuse de drogue - la trop fameuse ‘octoplus’ - et d’une mafia.

Régnant sur la partie nord de l’île, la Grande Prêtresse, l’héroïne de Taramea, connue également sous le nom de Marie-Jeanne, un vrai poison, ne rêve que d’étendre son influence à l’ensemble de l’île.

Nous ne savons pas grand-chose sur elle, à part qu’elle dirige son entreprise néfaste d’une main de fer, aidée par quelques malfrats parmi lesquels se trouvent l’Eminent Sondeur, Maître des Sicaires, le Souratt Supérieur, Gardien du Dogme et le Prime Minister de l’atoll d’Azawak. Le lien entre Taramea et Azawak est et reste mystérieux. Le connaîtra-t-on un jour ?

Pour faire face à cet Empire du Mal, un Privé, ancien douanier : Mekter. Il a la lourde tâche, à la demande du Majoral - Maire d’un Taiarapu autonome - de contrer les visées subversives nordistes. A plusieurs reprises, Taramea a lancé des attaques contre Taravao, la Ville des Hibiscus. A chaque fois, Mekter a réussi à contrer l’adversaire.

Tout aurait pu s’arranger sans l’initiative d’un Sudiste à l’esprit dérangé, auteur d’une tuerie à Papeete. C’est le prétexte rêvé pour accuser Taiarapu d’en être l’instigateur, d’essayer de réduire l’autonomie de la Presqu’île et d’évincer son chef, surnommé ‘Bigoudi’ à cause d’une calvitie précoce, et fort apprécié de ses concitoyens.

Le savoir-faire de Mekter réduit à néant une attaque à revers de Taramea et le hasard aide puissamment à la déroute de l’armée du Nord par une doline providentielle. Le troisième et dernier tome de cette saga s’ouvre donc sur le formidable trou qui a avalé les forces nordistes, alliées pour la circonstance aux armatoles de Marie-Jeanne.
Vague de Teahupoo, à Taiarapu - Tahiti© serge simo.
Vague de Teahupoo, à Taiarapu - Tahiti© serge simo.


NB : Etoile de mer dévoreuse de corail, TARAMEA [ou « Acanthaster planci »] a donné son nom à la société secrète. Cette étoile de mer géante, corallivore, est la pire ennemie des récifs.  "


Auteur de l'oeuvre Les Rets de Taramea © Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

Cet article cite : iles du pacifique, tahiti, taramea



Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Dimanche 15 Janvier 2017 - 08:00 Le Gars qui soufflait dans la trompe d’Eustache #1 €

Dimanche 22 Janvier 2017 - 09:00 Le Gars qui soufflait dans la trompe d’Eustache #2 €

Les Rets de Taramea : Tome 1 « L'Homme au sourire en tranche de pastèque » | Les Rets de Taramea : Tome 2 « La Fille aux yeux de merlan frit » | Les Rets de Taramea : Tome 3 « Le Gars qui soufflait dans la trompe d’Eustache »