Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Présidentielles 2022, Bernard Cazeneuve candidat du PS bientôt officiel

Présidentielles 2022, le premier candidat du Parti Socialiste est connu.


Le premier candidat du Parti Socialiste se fait connaître pour la présidentielle de 2022. A la présidentielle de 2017, le PS avait récolté 6,36 % des votes exprimés avant de vendre son siège.

21 Juillet 2019 - 15:15
     

Siège du parti socialiste, rue de Solférino, pendant la campagne présidentielle de 2017 avant le premier tour © Thomon le 8 avril 2017 CC-BY SA 4.0
Siège du parti socialiste, rue de Solférino, pendant la campagne présidentielle de 2017 avant le premier tour © Thomon le 8 avril 2017 CC-BY SA 4.0
L'objectif est de relancer le Parti Socialiste.

En 2019, le Parti Socialiste fait le pari de retrouver une ligne idéologique claire aidé en cela par la baisse de popularité présumée et espérée de La République En Marche après les élections municipales 2020. C'est l'analyse de la direction du PS dont le premier secrétaire Olivier Faure, député, a été élu en mars 2018 par un vote des 100.000 militants annoncés à jour de leur cotisation, face à Stephane Le Foll, Emmanuel Maurel, et Luc Carvounas. Elle se prépare pour organiser la relève, révèle France Inter : une réunion s'est tenue à huis-clos au Sénat pour décider du nom du candidat socialiste pour l'élection présidentielle de 2022.

En avril 2017, à l'élection présidentielle, le candidat investi par le Parti Socialiste obtient au premier tour 6,36 % des suffrages exprimés avec 2.291.565 voix. En grande difficulté financière, le PS vend son siège au groupe Apsys, promoteur et gestionnaire de centres commerciaux, pour 45,55 millions d’euros en décembre 2017.

Le PS est à la cinquième position juste derrière La France Insoumise (19,58 % des votes exprimés, 7.060.885 voix).
Comme à gauche, la droite est divisée entre Les Républicains (20,01 % des suffrages exprimés soit 7.213.797 voix) et le Front National devenu depuis le Rassemblement National (21,3 % des suffrages exprimés soit 7.679.493 voix).
En tête au premier tour, Emmanuel Macron obtient 24,01 % des suffrages exprimés avec 8.657.326 voix. 

Retrouver une ligne idéologique

Au "pot amical" organisé  le 17 juillet au Sénat pour "environ 150 personnes" par le patron des parlementaires PS, Bernard Cazeneuve est sorti du chapeau : il n'a pas "l'obsession présidentielle", selon des propos rapportés par le JDD le 22 juin 2019, mais l'ancien ministre de l'Intérieur et ancien Premier ministre de François Hollande n'aurait aucune raison de refuser la proposition de conduire la gauche traditionnelle jusqu'aux élections présidentielles de 2022. S'il réfute sa "mise en orbite", l'annonce officielle est prévue en septembre affirme France Inter.

L'événement est qualifié sur les réseaux sociaux de "frémissement dans le cimetière des éléphants".

lls ont assisté au cocktail

Parmi les personnes présentes : Olivier Faure, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Lionel Jospin, Martine Aubry, Patrick Kanner, Bernard Cazeneuve, Emmanuel Grégoire (ex-patron de la fédération PS à Paris et premier adjoint d'Anne Hidalgo - absente de la réunion). 







Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu des Institutions | Mā'ohi Tribune | Départements et régions de France | France Débats | France pratique



Publicité