Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
 
Les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



07/07/2011 - 19:30
La rédaction avec la participation de Julie Hammett
        

Réforme des tarifs de cantine scolaire : comment informer ?

Restauration scolaire : les nouveaux tarifs sèment la discorde dans le 16e arrondissement.



Le meilleur moyen pour informer la population au sujet des nouveaux tarifs de la restauration scolaire divise le conseil du 16e arrondissement, le 4 juillet 2011.



« Nous ne sommes pas dupes », lance le maire du 16e arrondissement, au sujet de la délibération sur « la tarification de la restauration scolaire dans les écoles maternelles, élémentaires et les lycées municipaux », avec les mêmes tarifs que l'année précédente. Claude Goasguen (UMP) s’oppose à la mise en place d’un système de tarification unique concernant la restauration scolaire : « Cette mesure aboutit à déshabiller le 16e arrondissement pour habiller les autres (…) Cette affaire est incroyable sur le plan de l’équilibre général ! » Hostile à une politique de recentralisation dans ce domaine, il déclare, visant le Maire de Paris : « Il ne faut pas parler après de l’importance de la spécificité de chaque arrondissement ! »

Ne siégeant pas au conseil de Paris, Ghislaine Salmat (PS) prend la parole au conseil d'arrondissement sur le sujet. Pour l'élue d'arrondissement, cette nouvelle mesure contribue à une plus grande justice sociale. Elle souligne que s'il n’y a eu que quatre demandes de remboursement depuis que le nouveau système de tarification a été mis en place, c’est parce que le maire a sous-informé ses habitants quant aux modalités de la réforme. Claude Goasguen conteste : « Nous avons mis des affiches dans les écoles ! » Pour Ghislaine Salmat, ce n’est pas suffisant : « Vous avez mis des affiches certes, mais vous n’avez pas envoyé de courriers aux parents d’élèves (…) D’ailleurs, on a l’impression que lorsque vous défendez une mesure, vous vous assurez que les parents soient au courant, en mettant des mots dans les cahiers de correspondance des élèves. En revanche, si la mesure ne vous convient pas, vous vous contentez de mettre des affiches ».
Claude Goasguen vote contre la délibération. Avec ses homologues du 6e, du 8e, du 15e et du 17e arrondissement, il a contesté la mesure devant le tribunal administratif, en vain. Tous sont donc dans l'obligation d'appliquer la nouvelle mesure, et de fait, l'appliquent mais pas depuis la rentrée du mois de septembre 2010. Le bras de fer continue, puisque la Ville de Paris cherche à faire appliquer rétroactivement les tarifs.
Le conseil du 16e arrondissement le 4 juillet 2011. Photo : Julie Hammett.
Le conseil du 16e arrondissement le 4 juillet 2011. Photo : Julie Hammett.


Les faits dans le 16e arrondissement | Les opinions dans le 16e arrondissement | Flash Paris 16