Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



16/01/2013 - 17:05
        

Règlement de comptes suite à la manifestation contre le "Mariage pour tous"

VIIe arrondissement : batailles de chiffres sur le Champ de Mars 75007 Paris.



Qui va payer 100 000 euros de dégâts involontaires causés à la pelouse du Champ de Mars lors de la manifestation du 13 janvier 2013 causés par 340 000 ou 800 000 manifestants ?



Après la guerre des chiffres sur le nombre de manifestants, vient la guerre d'un autre chiffre : celui du coût de la remise en état du Champ de Mars dans le VIIe arrondissement. Pour ou contre le 'Mariage pour tous' : c'est 'l'après-manifestation' du 13 janvier 2013.

Pas d'égalité dans les chiffres

Pour apaiser la première bataille de chiffres, celle du nombre de manifestants, la Préfecture de Police de Paris a déclaré le 14 janvier 2013 qu'elle publierait la mise à jour de ses chiffres en se basant sur l'exploitation de vidéos prises par les RG (Renseignements Généraux - Direction centrale des Renseignements généraux DCRG, NDLR) lors de la manifestation du 13 janvier 2013.

Ayant annoncé "340 000" manifestants sur le Champ de Maris tandis que les organisateurs en annonçaient "800 000", la Préfecture de Police se trouverait également involontairement responsable de la dégradation des pelouses situées entre l'Ecole Militaire et la Tour Eiffel dans le VIIe arrondissement de Paris.

En effet, c'est au Ministère de l'Intérieur que la Mairie de Paris a décidé de présenter la facture de 100 000 euros. Alors que les factures sont habituellement présentées aux organisateurs des manifestations organisées sur le Champ de Mars, l'Hôtel de Ville souhaite cette fois-ci en appeler directement au ministre, la préfecture de police de Paris ayant autorisé la manifestation.

Quelque soit le nombre de manifestants présenté par la préfecture, exact ou pas, la facture est claire, nette et précise : 100 000 euros pour remettre en état le gazon au repos piétiné par 340 000 et 800 000 personnes, notamment entre 15h et 19h.

La Mairie de Paris a précisé que le piétinement de l'herbe fine allait obliger les services municipaux à laisser au repos 2 à 3 mois supplémentaire le terrain pour qu'il reprenne forme.
En revanche, l'Hôtel de Ville ne conteste pas que les organisateurs de la manifestation contre le 'Mariage pour tous' aient rendus le Champ de Mars propre, nettoyé de tous les détritus.

Que décidera le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls ?

De leur côté, les organisateurs de la manifestation du 13 janvier 2013 ont fait part de leur impossibilité de régler la note de 100 000 euros. Et rappellent que les organisateurs du Concert de l'Egalité de SOS Racisme le 14 juillet 2011, au beau milieu de l'été, et du Village associatif de l'association SOS Racisme montée sur le Champ de Mars ont rassemblé "1 million de participants" avant le feu d'artifice. Ils souhaitent toute la transparence sur la facture que la Ville leur a envoyé, de même que sur les montants des subventions qu'ils ont pu se voir attribuer.


Articles :
- 16 janvier 2013 : Facture de la pelouse du Champ de Mars : les réactions de l'UMPPA, du PC/FG et du Maire de Paris.
- 28 février 2013 : Les centimes du Maire de Paris.


Manifestation contre le 'mariage pour tous' le 13 janvier 2013 sur le Champ de Mars


Concert de l'égalité le 14 juillet 2011 sur le Champ de Mars



Les faits dans le 7e arrondissement | Les opinions dans le 7e arrondissement | Flash Paris 07


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com