Connectez-vous S'inscrire
Menu

Supers élus de Paris

163 conseillers de Paris en pleine recomposition politique.


7 groupes politiques au conseil de Paris en attendant le résultat des élections législatives.


02/06/2017 - 20:40

        

Avant le "chamboule tout" annoncé des législatives 2017, Paris tient les 6 et 7 juin son dernier Conseil de Paris avec 7 groupes politiques :
 
  • le Parti communiste - Front de Gauche,
  • le Groupe écologiste de Paris,
  • le Parti socialiste,
  • les Radicaux de gauche,
  • le groupe UDI-Modem,
  • Les Républicains, 
  • les non-inscrits comme Danielle Simonnet (Parti de Gauche - Front de Gauche, La France insoumise).  
 
Il ne manque plus qu'un 8e groupe politique : un groupe avec la Majorité présidentielle. Il n'y a pas que dans le 18e arrondissement (cf. infra) que cela tiraille. Des adjoints d'Anne Hidalgo et membre de son cabinet se sont prononcés pour le candidat à l'élection présidentielle Macron : Julien Bargeton, Adjoint à la Maire de Paris, chargé de toutes les questions relatives aux finances, au suivi des sociétés d’économie mixte, aux marchés publics, aux concessions et à la politique des achats ; Mao Peninou, Adjoint chargé de toutes les questions relatives à la propreté, l'assainissement, à l'organisation et au fonctionnement du Conseil de Paris ; Mathias Vicherat, directeur de cabinet jusque fin décembre 2016.
 

Exemple dans le 18e arrondissement de Paris

Pierre-Yves Bournazel (LR), conseiller de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France, candidat investi par Les Républicains, se réclame de la majorité présidentielle et affiche sa "macron-compatibilité". 
Pierre-Yves Bournazel n'appose pas non plus le logo des Républicains sur son affiche de campagne.

Myriam El Khomri (PS), candidate investie par le Parti socialiste, Ex-Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social (2 septembre 2015 – 10 mai 2017) sous les gouvernemnets Manuel Valls II et Bernard Cazeneuve sous la présidence Hollande, Ex-Secrétaire d'État à la Politique de la Ville (26 août 2014 - 2 septembre 2015), veut également faire partie de la majorité présidentielle.

En savoir plus




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité



Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com