Connectez-vous S'inscrire
Maohi Tribune

Témoignage : la grève des Dockers délogée par l'armée a failli coûter la vie à Oscar Temaru

Une interview exclusive d'Oscar Temaru sur Paris Tribune.

20 Février 2017 - 13:15
        

En octobre 1987, Papeete est dévastée par les casseurs. Oscar Temaru raconte l'épisode du vendredi 23 octobre 1987 qui a failli lui coûter la vie.


Une grève sur le port, poumon économique, pour des revendications professionnelles menace de paralyser le territoire. Les revendications professionnelles des dockers se mêlent à celles des personnels civils travaillant à Moururoa. Laffrontement des dockers contre les forces de l'ordre tournent à la confusion générale : la nuit du vendredi 23 octobre 1987, Oscar Temaru, fonctionnaire des douanes et représentant syndical anti-essais nucléaires, affirme avoir échappé à un attentat contre sa personne "à cause des essais nucléaires de Moururoa car le gouvernement en place n'avait pas respecté le protocole d'accord entre le syndicat des dockers et le gouvernement".

Les faits

Le 21 octobre 1987, les affrontements entre dockers et les forces de police tournent à l'émeute. 
Le samedi 24 octobre, le haut-commissaire de la République décrète le couvre-feu et l'état d'urgence. Des escadrons de gendarmes mobiles sont appelés en renfort de la Nouvelle-Calédonie et de la métropole. 

Au niveau national, la politique du gouvernement de Jacques Chirac avec en son sein Gaston Flosse, nommé secrétaire d'Etat chargé des Problèmes du Pacifique sud, est critiquée par la gauche et par le centre gauche. 
Le 28 octobre, le président François Mitterrand demande la restauration du dialogue social.
Le 1er novembre, le couvre-feu est levé.
Le 5 novembre, l'état d'urgence est levé
Les émeutiers sont condamnés à des peines de prison ferme.

Depuis cet épisode, le visage de Tahiti change : les uns après les autres, les commerçants font installer des rideaux métalliques pour protéger les commerces. 

Un récit exclusif

Quand l'Etat envoie l'armée pour casser la grève des Dockers, par Oscar Temaru, candidat à la campagne présidentielle 2017.




Articles liés





Vaea Devatine
Journaliste. Diplômée de l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA). Audiovisuel public et... En savoir plus sur cet auteur


Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.





Publicité

...

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris. Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris. Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et vingt arrondissements municipaux. Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.