Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Un Conseil de quartier des Halles houleux

Première Tribune


Le Conseil de quartier des Halles, qui s’est tenu hier soir à la Maison des Associations du 1er, a viré par moments au pugilat.


27 Janvier 2010 - 21:46
Mathieu Cordier
     

La réunion commence bien, avec la désignation à l’unanimité pour une durée de deux ans de deux membres du Bureau. 18 membres présents, sur 80 membres que compte le conseil de quartier des Halles, savourent à l’avance le pot de l’amitié qui les attend au fond de la salle de la Maison des Associations, appelée à fermer en mars, en raison du chantier des Halles. Henri Adda, le nouvel assistant des Conseils de quartiers à la mairie du 1er, pensait sûrement que la première séance présidée par Bruno René-Bazin, allait être fluide. Mais le rapport de 337 pages de l’enquête publique du projet de réaménagement des Halles occupant la majeure partie des échanges, donne lieu à un débat sémantique de haut vol entre les notions de « réserves » et de « recommandations ». Une première vague de divergences déferle. De vifs débats éclatent sur la privatisation des espaces publics, la pertinence et la compétence d’un comité de suivi des terrasses, et les questions relatives à la solidarité envers les personnes en difficulté, nombreuses aux Halles. Ce n’est que le début.
Maison des Associations du 1er arrondissement, 101 rue Rambuteau
Maison des Associations du 1er arrondissement, 101 rue Rambuteau

Etincelle

« Ce sont des réflexions que je ne supporte pas ». La tension monte crescendo lorsque la proposition d’un membre du groupe de travail « Animations culturelles » destine le futur Atelier des Artistes à ceux « dont c’est la profession et qui vivent de leur peinture », mettant de côté les autres artistes, y compris les artistes sans galerie fixe, nombreux aux Halles. C’est cette réflexion, « maladroite » aux yeux du Conseil, qui fait office d’étincelle. Le responsable de l’association Accomplir, Gilles Pourbaix, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer cette double exclusion ; sociale et artistique. Emmanuel Duprat, membre du groupe de travail Solidarité, renchérit sur « l’absence totale de terrains de sport sur le grand chantier des Halles », ainsi que « l’impact du chantier des Halles sur la vie quotidienne des SDF."

Les bons Samaritains

Le Conseil accouche malgré tout d’une proposition : constituer un comité de suivi commun aux quatre Conseils du 1er pour suivre de près le dossier de la Samaritaine. La complexité du projet (logements sociaux et étudiants, commerces) rend la passe d’armes inévitable : Gilles Pourbaix reproche à Bruno René-Bazin d’oublier de ne pas faire suffisamment circuler le bâton de parole : « Tu permets, j’ai la parole, je vais la garder ».
Deux heures de palabres plus tard, les membres se séparent. Le vin et le jus d’orange restent en carafe.






Commentaires

1.Posté par cerragle le 30/01/2010 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous n'avons pas participé au même conseil de quartier...les 337 pages de l'enquéte publique sont un document important...et je ne vois pourquoi le débat ne serait que sémantique...Il a aussi fallu que certains le lisent...ce que vous avez fait bien entendu.
Il n'y a pas eu de passe d'arme sur la Samaritaine qui est hors les limites du conseil de quartier, il peut paraitre normal qu'il y ait un débat. Il existe une enquêtre publique ne cours.
D'autant que personne n'empéche qui que ce soit de constituer un groupe de travail, une association pour travailler sur le Projet Samaritaine, certains n'ont pas attendu votre présnce pour le faire. Votre site Internet a d'ailleurs fait un compte rendu de la réunion publique.
Je remarque que vous avez remarqué deux noms: celui qui présidait et cette présidence est tournante... et celui d'un responsable d'association qui savait exactement ce qu'il faisait en votre présence, cela s'appelle de la manipulation...et cela a marché, vous avez noté son no...

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Vendredi 2 Août 2019 - 21:30 Rixes et incendie criminel à Paris Plage

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité