Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



18/11/2009 - 08:21
        

Un arrondissement sans réunion publique sur le plan 1000 caméras



Lors du conseil d'arrondissement hier soir, l'élue Verte Corine Faugeron, rejointe par l’UMP et le Nouveau Centre, déplore qu'aucune réunion d'information n'a eu lieu avec la Préfecture sur le plan de video protection.



« Faux-cul », c’est le qualificatif attribué par Corine Faugeron au vœu de la majorité PS du 4ème accompagnant le projet de délibération de l’Hôtel de Ville sur l'installation de 1009 caméras à Paris. « Pourquoi dire « après concertation » alors qu’aucune concertation n’a eu lieu ? » Elle propose un vœu visant d'une part à suspendre la délibération le temps qu’un débat contradictoire soit organisé, et d'autre part à rendre opposable la Charte du Comité d’éthique. « On ne sait rien au sujet du Partenariat Public Privé qui va coûter 5 millions d’€ à la Ville de Paris et la Mairie renonce à 53 millions d’€ sur 9 ans ! Bertrand Delanoë dit que l’Etat doit de l’argent ? Je ne comprends pas la logique comptable de cette affaire ».

Vincent Roger, élu UMP, qualifie, lui, le vœu de « calinothérapie » interne à la majorité. Ne prenant pas part au vote, il précise : aucune porte d’immeuble ne sera filmée en vertu de la Loi de 1995, le système ne sera autorisé que pour une durée de 5 ans, les enregistrements vidéo ne seront pas conservés au-delà d’un mois, le personnel sera assermenté et toute personne intéressée pourra s’adresser à la Préfecture pour vérifier l’utilisation de son image. C’est à la demande de la Mairie de Paris qu’un Comité d’éthique a vu le jour.
Le Conseil des élus du 4ème arrondissement le 17 novembre 2009
Le Conseil des élus du 4ème arrondissement le 17 novembre 2009

Le vœu PS demande une plus grande pondération dans l’installation des caméras et le transfert à la CNIL du contrôle des images enregistrées. Dominique Bertinotti rappelle aux élus et à la trentaine de personnes présentes dans le public, que 1009 nouvelles caméras vont être installées sur la voie publique et sur les berges de la Seine, s’ajoutant aux 293 caméras existantes, soit un total de 1302 caméras de vidéo sur l’ensemble de l'espace public parisien. Dans l’arrondissement, 11 caméras sont déjà installées. Leur nombre va passer à 51 au lieu de 54. « Un tour de force » de la maire du 4ème selon Christophe Girard pour qui le débat ne peut pas être « tranché avec des opinions parfaites ». Il reconnaît que sans ce vœu, il n’aurait pas voté la délibération.

Ne pouvant « réconcilier l’inconciliable », Dominique Bertinotti lance les votes. Le vœu PS est adopté. Le vœu des Verts est rejeté. La délibération finale est prévue le 23 et 24 novembre au Conseil de Paris. Les habitants du 4ème attendent toujours la réponse de la Préfecture fixant la date de la réunion publique.



Les faits dans le 4e arrondissement | Les opinions dans le 4e arrondissement | Flash Paris 04


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com