Connectez-vous S'inscrire
Menu

Une histoire à 12 euros pour la député En Marche membre du Club XXI

Une histoire à 12 euros ternit la déclaration de politique générale de gouvernement d'Edouard Philippe.


Une histoire à 12 euros pour Laetitia Avia, nouvelle député de 32 ans, avocate des contentieux financiers et boursiers.


06/07/2017 - 02:05

        

La député de Paris Laetitia Avia citée en exemple par le Premier ministre en introduction de la déclaration de politique générale de gouvernement à l'Assemblée nationale © capture d'écran Assemblée nationale.
La député de Paris Laetitia Avia citée en exemple par le Premier ministre en introduction de la déclaration de politique générale de gouvernement à l'Assemblée nationale © capture d'écran Assemblée nationale.
Edouard Philippe cite en exemple des députés nouvellement élus sous l'étiquette La République En Marche (LREM). ll conclut :
« C'est ça la République ».

Oui, les élus de la République sont divers et variés.
Non, l'élu idéal n'existe pas.
En témoigne le couac révélé au lendemain de la mise à l'honneur de la député de Paris Laetitia Avia par le Premier ministre en introduction de la déclaration de politique générale de gouvernement à l'Assemblée nationale.

Ses paroles auraient pu être les suivantes :
« Je veux (...) vous parler d’une femme qui, ce vendredi 23 juin 2017 vers 23h30, poussait la porte d'un taxi d’une grande compagnie parisienne. Une jeune femme élue député de La République En Marche que rien ne prédestinait à ne pas régler 12 euros de taxi à Saint Mandé dans le Val de Marne. Une jeune femme, qui a grandi en Seine-Saint-Denis, suivi une scolarité dans des établissements situés en quartiers d'éducation prioritaire, à Villetaneuse et à Saint-Ouen. Une jeune femme dont on ne s’attendait pas à ce qu’elle accède à une grande école parisienne, puis devienne avocate, puis travaille dans les cabinets les plus prestigieux, puis fonde son propre cabinet. Cette jeune femme, qui siège aujourd’hui sur les bancs de l'Assemblée nationale, devait 12 euros au chauffeur de taxi et a provoqué un incident avant d'être emmenée au poste de police où elle dépose plainte contre le chauffeur de taxi ». * Pour lire les vraies paroles du Premier ministre, voir infra.

Quels sont les faits ?
 
« Le vendredi 23 juin à 23h30 (...) Lorsqu'elle doit payer sa course de 12 euros, l'affaire s'emballe : la députée n'a qu'une carte bancaire. Or le terminal du taxi est hors service. Le ton monte et la jeune macroniste menace de planter là le chauffeur...lequel démarre pour la conduire à un distributeur automatique ».
Le Canard Enchaîné, édition du 5 juillet 2017.
 
« La cliente du taxi, sur un ton condescendant, nous annonce verbalement son identité ainsi que sa qualité de parlementaire (...) Devant (le) comportement (du chauffeur de taxi ndlr), elle a donc mordu le conducteur à l'épaule pour qu'il s'arrête - fait qu'elle reconnaît devant nous ».
Extraits du rapport de police de Saint-Mandé cités par le Canard Enchaîné, édition du 5 juillet 2017.

Les policiers expliquent qu'il a fallu « quarante cinq minutes de négociations » pour que Laetita Avia règle les 12 euros dus au chauffeur de taxi. La député de 32 ans élue dans la 8e circonscription de Paris (une partie du 12e et du 20e arrondissement) avec 64,36 % des voix pour La République en Marche dépose ensuite plainte contre le chauffeur de taxi « pour tentative de vol et de séquestration ». Le chauffeur de taxi porte également plainte contre sa cliente pour « coups et blessures ».

Co-fondatrice du cabinet A.P.E. Avocats « dédié à la résolution des conflits des entreprises et de leurs dirigeants ainsi qu’à l’anticipation des risques juridiques », Laetitia Avia est diplômée de Sciences Po et d'un Master droit économique, spécialité « droit et régulation des marchés ».

Sur sa page Facebook, l'avocate expérimentée en « stratégie contentieuse et pré-contentieuse » raconte :
 
« Je regrette qu'un événement qui m’a profondément affectée soit caricaturé aujourd'hui comme un fait divers aux airs humoristiques. C'est pourtant l'histoire d'une jeune femme seule dans un taxi à minuit, dont le chauffeur prend la carte bancaire entre ses mains et la garde hors de sa portée.  C'est l'histoire d'une femme qui se retrouve enfermée dans un taxi qui démarre sans son consentement et sans explications, qui refuse de s'arrêter malgré ses demandes.  C'est surtout l'histoire d'une femme qui prend peur, panique et se défend. J'ai tenu à déposer plainte pour tentative de vol et de séquestration le soir même. Certains esprits malveillants se répandent en commentaires cocasses aux relents xénophobes. Disons que c'est le revers de l'engagement politique et de la vie publique que cela emporte... Mais je ne souhaite à aucune femme de vivre un tel instant, car, non, il n’y a rien de drôle dans ce « fait divers ».
Page Facebook « Laetitia Avia, la République En Marche @LaetitiaAviaDeputee » le 5 juillet 2017 vers midi.

Membre du Club XXI « créé en 2004 pour offrir à la société française une vision positive de la diversité, de l’égalité des chances et de la méritocratie républicaine », Laetita Avia pourra « mettre en oeuvre des actions concrètes, nées de l’observation du terrain, pour promouvoir la réussite pour tous » :

1°) Toujours prévoir des espèces sur soi avant de prendre un taxi.
2°) Ne pas faire de scandale si le taxi n'est pas en état d'accepter votre carte de paiement.
3°) Se diriger avec le taxi vers un distributeur automatique de billets le plus proche pour régler rapidement sa course.

En conclusion, prenez du cash et payez en liquide !


Le 4 juillet 2017, le Premier ministre cite en exemple Laetita Avia


*  Les vrais paroles du Premier ministre sur Laetitia Avia :
« Je veux, alors que je m’exprime depuis cette tribune devant la représentation nationale, après avoir cité Simone Veil, vous parler d’une autre femme. D’une femme qui, à la fin de l’été 2003, poussait les lourdes portes d’une grande école parisienne. Une jeune femme que rien ne prédestinait à entrer dans ce lieu. Une jeune femme, qui a grandi en Seine-Saint-Denis, suivi une scolarité dans des établissements situés en quartiers d'éducation prioritaire, à Villetaneuse et à Saint-Ouen. Une jeune femme dont les parents, chauffeur-bagagiste et aide-soignante, ne s’attendaient pas à ce qu’elle accède à cette grande école parisienne, puis devienne avocate, puis travaille dans les cabinets les plus prestigieux, puis fonde son propre cabinet. Cette jeune femme siège aujourd’hui sur vos bancs ».
Edouard Philippe, Premier ministre, Discours de politique générale de gouvernement le 4 juillet 2017.




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité



Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com