Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



27/07/2009 - 16:15
Jean-Mary Nicolas
        

Une pétition record contre Ahmadinejad entoure le Champ de Mars

Septième Tribune



La force de contestation iranienne, incarnée par le Comité Indépendant contre la Répression des Citoyens Iraniens whereismyvote.org, ne faiblit pas et démontre par un message hors norme son refus de la nouvelle présidence en Iran.



1,8 km de long, 75 000 signatures recueillies dans 188 villes de 33 pays de la planète, près de 375 portes-drapeaux volontaires, ce sont les chiffres qui caractérisent la banderole verte géante qui se déploie depuis 19h30 tout autour du Champ de Mars.

Le comité whereismyvote.org voit là un projet ambitieux se concrétiser. Très actif depuis l’élection décriée de Mahmoud Ahmadinejad, plusieurs journées d’actions mondiales et de manifestations devant les ambassades occidentales sont organisées, et le déroulé du « Green scroll » (traduisez ruban vert) point d’orgue d’aujourd’hui, est le fruit d’une grosse organisation. Du 10 au 12 juillet 2009, des sessions de collecte de signatures sur des bandes de tissus verts ont été organisées partout dans le monde. Réceptionnées à Paris, elles sont ensuite été cousues ensemble par des volontaires du Comité.

Un groupe à chacune des deux extrémités, l’immense ruban vert se déplie depuis le Mur de la paix en direction de la tour Eiffel. Il fait le tour du Champ de Mars avant de se rejoindre vers 21h au Mur de la Paix. Pourquoi la couleur verte ? « C’est au départ la couleur de Mir Hossein Moussavi, le candidat opposé à Ahmadinejad lors de la campagne électorale iranienne, et elle est par extension devenue le symbole de la jeunesse massacrée lors des affrontements de juin 2009, entre étudiants et forces de l’ordre » explique Soudehn Ad, la coordinatrice évènementielle. La banderolle arbore pourant une une partie blanche : « Il n’y avait plus de tissu vert, tout simplement, mais le blanc présent sur le drapeau national, est aussi la couleur de la paix, » justifie Soudehn Ad, heureuse que l'opération soit victime de son succès.

Après les discours et les chants des partisans diffusés en persan par des hauts-parleurs, un lâcher de ballons clôture l'évènement vers 21h 40. Une façon comme une autre de porter haut le débat sur la démocratie en Iran.


Les faits dans le 7e arrondissement | Les opinions dans le 7e arrondissement | Flash Paris 07