Connectez-vous S'inscrire
Menu

Une toge pour les séances du Conseil de Paris

Un élu propose un habit de séance pour les conseillers de Paris.


Un grand couturier aurait été approché pour dessiner le modèle pour la tunique des conseillers de Paris.


Guy Dilvra
01/04/2012 - 16:47

        

Des conseillers de Paris demandent plus de solennité pour leur fonction. Une façon, en quelque sorte, de redorer leur blason. Et c'est en toute discrétion qu’un élu du conseil de Paris souhaite qu’un voeu soit voté à l’unanimité sur le port d’un habit par tous les conseillers lors des séances du Conseil de Paris. Un voeu pour que ses collègues et lui-même aillent se rhabiller.

Car si l’habit ne fait pas le moine, il participe à l’état d’esprit de celui qui le porte.

Selon lui, "une toge arborée par chaque conseiller serait un symbole d’égalité de tous les élus, sans distinction de fortune, de classe ou d’idées politiques".

Un tel costume de séance grandirait la conscience de l’élu imprégnée de la mission qui est la sienne : "servir Paris et les Parisiens".

Il ajoute : "Vous comprenez, avec une tunique, les cris d’oiseaux, les 'coucou, coucou', les onomatopées, les invectives et les propos de cour de récréation ne pourraient plus être prononcés sans que leurs auteurs ne se ridiculisent eux-mêmes".

C’est donc, par le vêtement, un retour à la solennité des séances du Conseil de Paris que prône l’auteur du projet.

Il souhaite conserver l’anonymat jusqu’à ce qu’un modèle de toge ou de tunique soit dessiné par un grand couturier.

De source officieuse, Karl Lagerfeld aurait été approché mais avec deux contraintes : pas de toque dans le costume pour éviter qu’un journaliste insolent n'écrive "les conseillers de Paris sont toqués", et pas d’éventail comme accessoire, car le seul souffle à parcourir le conseil est celui de l’esprit.
 
La tunique romaine servira-t-elle de modèle pour la nouvelle tunique ? © lynea - Fotolia.com
La tunique romaine servira-t-elle de modèle pour la nouvelle tunique ? © lynea - Fotolia.com

En savoir plus




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité



Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com