Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



04/07/2011 - 15:23
La rédaction avec Gilles Dambier et Gérard Ducrey, Avocat
        

Vente de prestige en duplex entre Paris et Jérusalem

Vente de prestige entre Paris et Jérusalem organisée par la société de ventes volontaires Millon et associés le 5 Juillet 2011 à 18h30.



Deux commissaires-priseurs tiennent le marteau dans deux salles distantes à vol d’oiseau d’environ 3.300 kms, Alexandre Million à Paris et Uri Rosenbach de la maison Matsart à Jérusalem.



Des tableaux de peintres prestigieux sont offerts à la tentation de collectionneurs fortunés : des œuvres de Marc Chagall, Camille Pissaro, Moïse Kissling, Edgar Degas, Louis Valtat, Kees Van Dongen, Georges Rouault, Bernard Buffet, Victor Vasarely et bien d’autres. C’est cet été, et cela se passe simultanément à 18h30 à Paris et à 19h30 à Jérusalem, le 5 juillet 2011.

Organisée par la société de ventes volontaires Millon et associés, la vente de prestige qui a lieu simultanément à Paris et à Jérusalem concerne des œuvres dispersées venant d’Israël. Certaines sont exposées à Paris, d’autres à Jérusalem. Deux commissaires-priseurs tiendront le marteau dans deux salles distantes à vol d’oiseau d’environ 3.300 kms, Alexandre Million à Paris et Uri Rosenbach à Jérusalem.
Cette vente illustre le dynamisme de la place de Paris pour les ventes d’œuvres d’art. Les propriétaires des oeuvres d'art sont domicilés à l'étranger mais ont décidé de les proposer sur la place de Paris. La vente se déroule au numéro 3 de la rue Rossini dans le 9e arrondissement de Paris. Les expositions y sont organisées le lundi 4 juillet de 11h à 19h et le mardi 5 juillet de 11h à 14h. A Jérusalem, la vente se déroule au sein de la maison Matsart.
Pour l’adjudication, deux coups de marteaux résonneront, l’un dans chacune des salles mais le coup de marteau final se fera pour chaque lot à Jérusalem car c’est là que le procès-verbal faisant foi des enchères sera établi.
n° 65 - Abraham Mintchine (1898-1931), Collioure, Huile sur toile 32.50 x 40cm. Estimation 10.000 € - 15.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.
n° 65 - Abraham Mintchine (1898-1931), Collioure, Huile sur toile 32.50 x 40cm. Estimation 10.000 € - 15.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.

Plongée dans le temps et avant-goût de vacances

Les vacances approchent et les œuvre proposées invitent au voyage. Celle d'Henri Lebasque ( 1865 - 1937) numéro 22 du catalogue incite aux vacances familiales. L'huile sur toile de 54 x 65 cm signée en bas à droite est estimée de 20.000 € à 30.000 € représente des baigneuses au début du XXe siècle. Les maillots des hommes n'ont pas changé, au contraire des vêtements de bain des femmes. Aujourd’hui elles préfèrent des maillots de bains plus sensuels et moins couvrant.
L’œuvre du peintre ukrainien Abraham Mintchine (1898-1931) est aussi une incitation à se rendre sous le soleil au bord de la mer. Le lot numéro 65 est une huile sur toile de 32,50 x 40 cm, estimée de 10.000 € à 15.000 € et signée également en bas à droite, représentant le port de Collioure dans le sud-ouest de la France.
Les carrières du chou ont inspiré Camille Pissaro qui a vécu à proximité de Pontoise mais aussi son ami Paul Gauguin qui les a peintes. Les deux artistes aimaient le plein air. L’œuvre de Pissaro, une huile sur toile de 54 x 66 cm signée en bas à droite est bien connue : elle a été exposée à plusieurs reprises depuis un siècle. C’est une belle oeuvre impressionniste. Il s’agit du lot numéro 20.
n° 22 - Henry Lebasque (1865-1937), Baigneuses, Huile sur toile, 54 x 65cm. Estimation 20.000 € - 30.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.
n° 22 - Henry Lebasque (1865-1937), Baigneuses, Huile sur toile, 54 x 65cm. Estimation 20.000 € - 30.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.

Des œuvres d’art en importation temporaire

Les œuvres de cette vente sont en importation temporaire puisque leurs propriétaires sont domiciliés à l’étranger. Et, mises en vente sur la place de Paris, un régime fiscal particulier est prévu. Pour les oeuvres qui entrent dans la catégorie de l’article 98 A de l’annexe 3 du Code général des impôts, notamment les tableaux et dessins entièrement exécutés de la main de l’artiste, l’exonération des droits jusqu’au jour de la vente aux enchères s’applique, à la condition que celle-ci intervienne dans le délai prévu dans le certificat d’admission temporaire qui est au maximum de deux années. Les droits qui s’ajoutent aux frais de vente sont de 5,5% et sont à régler à bref délai après la vente par tout adjudicataire français.
Cette taxation est critiquable car elle pénalise l’arrivée ou le retour d’œuvres d’art en France qui, même si elles intègrent un patrimoine privé, enrichissent le patrimoine national. En cas d’exportation ultérieure de ces œuvres de la France vers l’étranger, le Ministère de la Culture peut les racheter. Comme les frais de vente sont de 25%, il faut compter pour l’adjudicataire des frais totaux de 30,05 % de l’enchère sous réserve d’une dégressivité en fonction du prix. Sur une œuvre comme celle de Camille Pissaro (1830 - 1903), les carrières du chou à Pontoise, huile sur toile datée de 1882 estimée de 950.000 € à 1 200.000 €, cela représente une jolie somme.
Avis aux collectionneurs, la vente aux enchères du 5 juillet 2011 en duplex entre Paris et Jérusalem pourrait battre des records.
n° 20 : Camille Pissarro (1830-1903), Les carrières du chou à Pontoise, Huile sur toile 54 x 66cm. Estimation 950.000 € - 1.200.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.
n° 20 : Camille Pissarro (1830-1903), Les carrières du chou à Pontoise, Huile sur toile 54 x 66cm. Estimation 950.000 € - 1.200.000 € © Société de ventes volontaires Millon et associés.

- Pour connaître les résultats de la vente aux enchères : 
"Les carrières du chou" adjugé à 1.081.500 euros à Jérusalem.

Articles liés :




Et aussi
< >

Samedi 25 Juin 2016 - 14:50 Un ours blanc en robe noire

Lundi 12 Octobre 2015 - 13:04 Des cannes pour l’élégance et les passions

Dimanche 27 Septembre 2015 - 19:49 Erotisme masculin pour hommes

Les faits au niveau international | Les opinions au niveau international | Flash International


Publicités

Publicités


A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com