Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Violences faites aux femmes appelez le 3919 - Violences faites aux enfants appelez le 119

Stop à toutes formes de violences.


3919 pour les femmes et 119 pour les filles et les graçons : deux numéros d'appel gratuit pour prévenir et dénoncer la violence contre les femmes et contre les enfants.

25 Novembre 2013 - 14:35
     

L'un est un numéro d'écoute : le 3919 permet aux femmes de parler de leur situation et connaître les démarches appropriées à suivre. Si elles le désirent, elles peuvent être orientées vers une association spécialisée qui pourra les accompagner dans leurs démarches.
L'autre est un numéro d'urgence : le 119 permet de signaler les cas d'enfants, jusqu'à plus de 18 ans, en danger ou en risque de l’être; que ce soit du fait de la mère, du père ou d'un tiers.

Violences faites aux femmes appelez le 3919

Appel gratuit depuis un téléphone fixe.

Composez le 3919 Violences Femmes Info.

Il s'agit d'un numéro d'écoute anonyme. Ce n'est pas un numéro d'appel d'urgence. En cas d'urgence, appelez la police ou la gendarmerie, en composant le 17, ou le 112 d'un portable, appel gratuit.

A compter du 1er janvier 2014, il sera ouvert 7 jours/7, anonyme et gratuit, y compris depuis un téléphone portable.

En 2013, il est annoncé qu' 1 femme meurt tous les deux jours, victime des coups portés par son conjoint ou son -ex-conjoint. Les chiffres du ministère des droits de la femme indique que 142 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint en 2012. Les structures manquent pour accueillir les femmes victimes de violences et pour qu'elles puissent porter plainte, alors que souvent la plainte n'est pas prise en compte dans les commissariats où on leur demande de déposer à la place une main courante.

En 2006, ce chiffre était de 1 femme tous les 3 jours. Selon les chiffres publiés il y a 7 ans dans une étude de la Délégation aux victimes, rattachée à la Direction générale de la police nationale, "168 personnes étaient décédées en France en 2006, victimes de leur compagnon ou compagne" ; en incluant les suicides des auteurs et les homicides de tiers, ces "violences occasionnelles ont occasionné au total le décès de 228 personnes".
Cette étude révélait que "la majorité des homicides conjugaux ont eu lieu dans des couples dont la situation matrimoniale était établie (concubinage, mariage)", et que "la séparation apparaît comme la cause la plus souvent présente dans le passage à l'acte des auteurs".

A ces chiffres s'ajoutent celui des violences subies par les prostitué(e)s, dont 90% sont de nationalité étrangère en France, prisonnières de réseaux mafieux.

Violences faites aux enfants appelez le 119

Appel gratuit depuis tous les téléphones, fixe, mobile, cabine téléphonique, joignable 24h/24 et 7 jours sur 7.

Composez le 119 Prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être.

Il s'agit d'un numéro d'urgence, qui n’apparaît sur aucun relevé détaillé de téléphone et qui respecte la confidentialité des appels.

Les statistiques 2012 du numéro 119 dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être révèlent que 58 256 enfants sont concernés dont 47.5 % de filles (pièce jointe).

Sur 52 083 auteurs présumés à l'origine des dangers, 57.6 % sont des femmes, le rapport précisant : "à noter que 46% des enfants concernés vivent chez leur mère". Les dangers évoqués par les appelants à 50.9 % de femmes et 28.2 % d'hommes sont à 35.4 % des violences psychologies, à 23.2 % des violences physiques, à 17.8 % des violences sexuelles, à 14.2 % des négligences lourdes, à 5.3 % des conditions d’éducation compromises sans négligences lourdes et à 4.1 % des comportements du mineur mettant en danger sa santé, sa sécurité, sa moralité.

Stop à la violence © velazquez - Fotolia.com
Stop à la violence © velazquez - Fotolia.com

Lire aussi






Commentaires

1.Posté par amonavi le 27/11/2013 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le titre de l'article est déjà une violence : il est préférable de parler de "violences faites aux parents".
Ce titre pue le lobby.

2.Posté par Brul POURPOING le 04/12/2013 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel numéro pour violences faites aux hommes ?

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu des Institutions | Mā'ohi Tribune | Départements et régions de France | France Débats | France pratique



Publicité