Connectez-vous S'inscrire
Actus & Infos

Actualité des sorties : trouver l'exposition qu'il vous faut

Faites découvrir une attraction pour se détendre en s'instruisant en le publiant sur www.paristribune.info


Agenda des sorties, fêtes, spectacles, expositions, concerts, des loisirs

Pour soumettre en ligne un événement il faut se connecter ou bien s'inscrire gratuitement ou encore s'abonner.


Agenda
Exposition "8 rue de la Grande Chaumière"
Infos pratiques
du Jeudi 28 Mars 2019 au Lundi 20 Mai 2019, 18:30 - 18:30
5 rue Stanislas
75006 Paris
Tel : 0633389525
Soumis par : le bal mathyeu
Description
Mars 2017, Colette Chasseigneaux nous quitte. Elle était pour tous l’une des dernières figures héroïques du Montparnasse de l’entre-deux-guerres. Peintre mais également modèle, avec sa sœur Solange, pour les plus importants artistes de l’époque, les fameuses « heures chaudes » du quartier de l’art moderne. Deux sœurs, très belles, qui tant symbolisaient la soif de liberté de cette génération incroyable. Colette sera ainsi la dernière compagne du peintre Auguste Clergé, le Monsieur Loyal du Montparnasse, silhouette incontournable et légendaire de ceux qu’on appellera bientôt « les Montparnos », le créateur des expositions dans les cafés et brasseries, celui qui faisait se rencontrer les peintres et sculpteurs. Auteur d’une des peintures des colonnes de la brasserie La Coupole. Peintre des bistrots et cabarets, du cirque, de « la Zone » de Paris, dont l’œuvre toute entière aura été consacrée à restituer la vie des braves gens emprunte d’une pâte d’humanité vraie.
Colette, Solange et Clergé, une vie à trois pour la peinture, un atelier commun qui se trouvait au 8 rue de la Grande Chaumière, adresse historique. On le sait, c’est dans cet immeuble que Modigliani passera les 3 dernières années de sa vie fulgurante avec sa compagne Jeanne Hébuterne. C’est ici aussi qu’un peu plus tôt Gauguin avait vécu dans l’atelier d’Alphonse Mucha.
En ouvrant, presque un siècle après les années 20, la porte de cet atelier, rien n’avait changé, tout dans son jus était là, conservé dans cette atmosphère d’histoire de l’art, à peine couverte de poussière ; à y respirer encore tout ce qui fit l’épopée du carrefour Vavin. Au pied de l’immeuble, une petite cour intérieure avec son banc de fer forgé pour s’asseoir, le temps de regarder le ciel, et le grand arbre pour écouter et atteindre la grande verrière de l’atelier de si vétuste authenticité… A dire au plus juste, une page encore ouverte du livre de ce qu’on appelle aujourd’hui l’Art Moderne. Dans l’atelier étaient là, entreposées, les œuvres des peintres Auguste Clergé et Colette Chasseigneaux ainsi que celles de leurs amis peintres, sculpteurs et photographes de l’Ecole de Paris.
Par sa nouvelle exposition, la galerie Les Montparnos vous invite à découvrir l’histoire d’un lieu extraordinaire. Rue de La Grande Chaumière, un des noms les plus mythiques de l’histoire du Montparnasse. Le célèbre atelier de l’Académie, au 14 de la rue, vient d’être vendu au grand dam de tous et chacun, laissant son avenir incertain. Et comme en écho, l’atelier du 8 disparaissait en même temps.
C’est lui qui vous ouvre sa porte une dernière fois par cette exposition. Les œuvres, ainsi que des photographies et documents y seront présentés. A cette occasion un riche catalogue sera proposé racontant l’histoire de cet atelier, ultime témoin de ce que fut le quartier quand Paris était la capitale mondiale de l’art. Un événement.

Galerie Les Montparnos,
5 rue Stanislas 75006 Paris.




Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et l'un des vingt arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.