Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune

Paris Tribune

Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Ron Greenbaum, patron de l'Hôtel Lutetia, face à Francis Freitas, du syndicat CFDT  21/10/2013

La direction de l'Hôtel Lutetia, devant ermer ses portes pour 3 années de rénovation à la fin du mois d'avril 2014, ne peut garantir les conditions d'emploi actuel des 272 personnes en CDD et CDI, auxquelles s'ajoutent près de 300 personnes prestataires de service.

Francis Fretias, représentant syndical, secrétaire du Comité d'entreprise et du CHSCT, demande que soient acceptées "l'idée de la suspension des contrats c'est-à-dire que les contrats restent vivants avec l'obligation de payer les salaires, que l'Hötel Lutetia accepte d'être les pourvoyeurs d'emplois et que la direction donne la garantie que quelle que soit la situation d'un salarié sur les 36 mois que son salaire soit garanti à 100%".

Toutes les mesures sont en discussion avec les représentants du personnel, a indiqué la direction de l'hôtel, avec une préférence pour les siennes.

Lire l'article : Emplois menacés à l'Hôtel Lutetia, Ron Greenbaum en négociations.


Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.


Publicité