Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



10/10/2011 - 13:19
        

2e tour des Primaires socialistes : aucun candidat n'est propriétaire de ses votes

Brève analyse du scrutin des Primaires socialistes à l'échelon national.



Dimanche 16 octobre 2011 : c'est l'électorat de Ségolène Royal qui fera la décision.



Les résultats du premier tour des Primaires socialistes sont scrutés par tous les analystes politiques : "Arnaud Montebourg a les clés du second tour" indique le Figaro.fr qui souligne que "celle qui avait recueilli 17 millions de voix au second tour de la présidentielle en 2007" ne pourra "pas peser pour la suite" ; "Aubry plus à même de rassembler qu'Hollande" écrit Le Monde.fr ; Libération.fr cite François Hollande : "Je n'aurai pas une marge très grande". Alors qu'il est difficile de savoir ce qu'il va se passer, la rédaction de Paris Tribune prend le risque de livrer une analyse sommaire.

A 13h le 10 octobre 2011, les résultats ne sont pas encore définitifs et portent sur 86,5 % des bureaux de votes, soit 2 338 159 votants :
- François Hollande : 39,2 %
- Martine Aubry : 30,7 %
- Arnaud Montebourg : 17 %
- Ségolène Royal : 7 %

Aucun candidat n'est propriétaire de ses votes, mais quelles que soient les consignes, l'électorat de certains candidats implique des reports probables.

François Hollande devrait obtenir l'essentiel des suffrages qui se sont portés au 1er tour sur lui, ceux de Manuel Valls qui a appelé à voter pour lui, et ceux qui ont voté pour Jean-Michel Baylet​​.
Martine Aubry devrait obtenir l'essentiel des suffrages qui se sont portés sur Arnaud Montebourg et ce, en dépit de ce qu'il déclarera.
Arnaud Montebourg essaierait de négocier un poste de Premier ministre, ne se contentant d'un ministère régalien en cas de succès de la gauche en 2012 ou bien a minima le ministère de la Justice ou de l'Intérieur, comme son mentor, Pierre Joxe.
Attendu jusqu'à minuit par ses supporters au Players Bar dans le 2e arrondissement, François Hollande n'est pas venu - Photo : VD.
Attendu jusqu'à minuit par ses supporters au Players Bar dans le 2e arrondissement, François Hollande n'est pas venu - Photo : VD.

Ségolène Royal navigue entre les souvenirs de sa rupture avec François Hollande et ceux de son échec au poste de premier secrétaire du Parti Socialiste. N'ayant pas osé contester devant les tribunaux les résultats des votes, ce qui n'aurait pas manqué de faire exploser le Parti Socialiste et lui permettre d'imposer sa marque, Ségolène Royal aurait raté le coche, ce qui a pu être la cause de sa perte. Avec déjà, très vite, celle de ses principaux lieutenants dont Manuel Valls.
Finalement, le score des deux candidats François Hollande et Martine Aubry serait potentiellement compris entre 46 % et 48 %, le report de l'électorat de Ségolène Royal étant non compté. C'est donc bien elle et son électorat qui détiennent les clefs de la primaire.
L'impact des instituts de sondage compte aussi car l'électeur aime bien souvent soutenir le vainqueur désigné.
Enfin, la parole ou les intrigues de DSK peuvent-elles jouer ?
Il faut également intégrer l'abstention de certains électeurs le dimanche 9 octobre 2011, et la venue de nouveaux électeurs le dimanche 16 octobre 2011.
Le premier débat des Primaires socialistes (c) France 2.
Le premier débat des Primaires socialistes (c) France 2.

Le débat de l'entre-deux tours des Primaires socialistes est prévu sur France 2 le mercredi 12 octobre 2011.
Le second tour des primaires est prévu le dimanche 16 octobre de 9h à 19h.
Arnaud Montebourg s'exprime le lundi 10 octobre au journal télévisé sur France 2.
Martine Aubry s'exprime le lundi 10 octobre au journal télévisé sur TF1.




Les faits | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.