Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
     



© Paris Tribune « Les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation »
Vendredi 3 Juin 2011 - 07:01




        

Affaire BFM TV - Gleeden.com : le beurre, l'argent du beurre et la crémière





Un tiers des membres des sites de rencontres serait en réalité marié. La niche commerciale était dès lors toute trouvée pour le site Gleeden.com, actuellement au coeur d'une affaire qui impliquerait en premier chef BFM TV, propriété de Next Radio TV.

La chaîne de l'info en continu a commandé une campagne (prix public : 436.000 euros) à la société Gleeden.com, site de rencontres extra-conjugales sur Internet. La campagne qui sponsorisait la météo sur BFM TV a débuté le lundi 30 mai 2011 ; elle s'est brutalement arrêtée le 31 mai à minuit. Seuls 140 passages sur les 1.600 prévus au contrat ont été diffusés.
Le 31 mai 2011 en fin de journée, un coup de fil de la direction de BFM TV annonce au co-fondateur du site Gleeden.com, Ravy Truchot, l'arrêt de la campagne de publicité. Sans fournir d'explications.
Contacté, BFM TV dit avoir vu rouge après avoir vu le logo de la chaîne sur le bas de page du site Internet de Gleeden.com à la suite d'une petite phrase : "Ils parlent de Gleeden" (voir le visuel).

Les 2 fondateurs de Gleeden.com, Teddy et Ravy Truchot, eux, attendent toujours une explication. En avril 2010, BFM TV avait déjà diffusé pendant une semaine la publicité de la même entreprise, sans anicroches.
Dans la capitale, 2 articles sur la jeune start'up avaient fait jaser : dans son édition du 7 octobre 2009 le quotidien Le Parisien parlait du lancement d'une nouvelle plate-forme Internet concurrente de la société de rencontres Meetic : "Le site de l'infidélité plébiscité."
A cette époque, le débat sur la réforme du métier de prostituée n'avait pas encore lieu.
Visuel fourni par Gleeden.com
Visuel fourni par Gleeden.com

Si les médias ayant vendu des espaces (comme BFM TV) et ouvert leurs colonnes (comme Le Parisien) tombent des nues et envisagent de porter plainte pour détournement de marque sans leur consentement, il n'en reste pas moins que pour l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP, ex-BVP), la publicité du site Gleeden a reçu un avis favorable avant sa diffusion ; l'ARPP ne constate aucune incompatibilité entre article et publicité, "le lecteur pouvant faire la part des choses".
En pleine affaire DSK et Georges Tron, des médias aussi veulent le beurre, l'argent du beurre et la crémière. Un côté très XIXème siècle que dénonce Paris Tribune.




Infos Paris | Actus Paris | Flash Paris



Publicités




Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Les meilleures et les pires des interventions publiques sont sur Paris Tribune.