Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



30/05/2016 - 23:50
        

Des agents égoutiers de la ville de Paris en grève

Une grève pour l'instant discrète.



Le plus grand centre européen de traitement des déchets bloqué : l'usine d'incinération des déchets urbains, propriété de la Syctom et gérée par la TIRU à la limite de Paris, à Ivry-sur-Seine (94).



Usine de la TIRU à Ivry-sur-Seine le 30 mai 2016 : les déchets de Paris livrés © TC.
Usine de la TIRU à Ivry-sur-Seine le 30 mai 2016 : les déchets de Paris livrés © TC.
"On veut le retrait total de la loi El Khomri" annonce sur le piquet de grève le Secrétaire général du Syndicat CGT du Nettoiement de la Ville de Paris.  En lien avec la fédération CGT des services publics, des agents de la ville de Paris participent au mouvement national contre le projet de loi Travail El Khomri. Des appels à la grève ont été envoyé aux 3 autres centres de tri des déchets parisiens avec l'espoir que le mouvement de grève s'étende.

Les revendications portées par la CGT sont présentées comme étant "les meilleures pour le monde du travail" : pas d'intérimaires dans la fonction publique, maintien du statut des agents du public, réduction des injustices entre les salariés du privé et du public "en tirant vers le haut", ...

Le 6 octobre 2015, la ville de Paris avait déjà fait face à un mouvement de grève des égoutiers, déclenchée notamment par l'annonce faite par Anne Hidalgo du futur changement de statut de Paris : les grévistes avaient occupé 4 usines de traitement des déchets du SYCTOM, à Ivry-sur-Seine (94), Saint-Ouen (93), Romainville (93) et Issy-les-Moulineaux (92).

La société TIRU (Traitement Industriel des Résidus Urbains), créée à l’initiative de la ville de Paris, exploite les usines du SYCTOM de l’agglomération parisienne.

INFOS +

  • Le mardi 31 mai 2016 : (2e jour de grève)
Le matin, la grève s'étend à l'usine de Romainville en Seine-Saint-Denis (93). L'après-midi, les forces de l'ordre interviennent pour déloger les grévistes.
Le Syctom, en charge du traitement et de la valorisation des déchets de 84 communes en Ile-de-France, indique dévier les camions-bennes de la TIRU à Ivry-sur-Seine (94) vers d'autres usines. 
 
  • Le jeudi 2 juin 2016 : (4e jour de grève)
Le mouvement social s'étend à deux autres usines : Issy-les-Moulineaux (92) et Saint-Ouen (93). 
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, se rend à la première usine bloquée, la TIRU à Ivry-sur-Seine (94) : "La balle est dans le camp du gouvernement".
 
  • Le samedi 4 juin 2016 : (6e jour de grève)
L'usine de la TIRU à Ivry-sur-Seine (94) reste bloquée jusqu'au lundi 6 juin 2016, empêchant les camions-bennes de livrer les marchandises de déchets ménagers.
Le mouvement a été suspendu pour les usines de la TIRU à Saint-Ouen (93) et Issy-les-Moulineaux (92). Il l devrait reprendre lundi 6 juin 2016.





Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.