Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Jeudi 24 Novembre 2016 - 19:15


        

Des personnalités civiles et militaires décident de soutenir François Fillon

La politique étrangère de François Fillon suscite l’adhésion de spécialistes


Des membres de la société civile s’engagent pour une nouvelle politique étrangère de la France.




Un quatuor emmène un groupe de personnalités civiles et militaires à soutenir François Fillon pour le second tour de la primaire de la droite et du centre.
 
Jacques Perget, contrôleur général des armées (2e section), président de la Convention pour l'indépendance de l'Europe, le Général Bruno de Blignières (2e section), Charles Zorgbibe, professeur émérite de droit public à la Sorbonne, ancien doyen de la faculté de droit de Paris-sud, ancien recteur de l'académie d'Aix-Marseille, ancien président du comité scientifique et technologique de la région Paca et Jean-Claude Empereur, haut-fonctionnaire honoraire, ancien président de société, ancien conseiller régional des Pays de la Loire, maire honoraire de Pornichet sont à l’initiative de cet appel. 
 
Ils ont été rejoints par des généraux, des économistes, des universitaires, des hauts fonctionnaires, des avocats, des femmes engagées. Ces membres de la société civile venus de tous les horizons affirment leur appui total aux grands axes de politique étrangère définis par François Fillon.
 
Ces personnalités espèrent le succès de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy face à Alain Juppé pour :
 
- le retour à une diplomatie de l'équilibre, respectueuse des volontés et de la culture de chaque peuple, la rupture avec une diplomatie compassionnelle, souvent contre-productive ;
 
- le plaidoyer pour une Europe indépendante, l'adhésion à un nouvel ordre européen qui serait fondé sur la souveraineté des Etats membres et sur l'indépendance diplomatique et stratégique du continent ;
 
- le rapprochement avec la nouvelle Russie, qui retrouve ses racines culturelles et qui a vocation à devenir un partenaire politique et économique privilégié.

Les premiers signataires

Parmi les premiers signataires, outre le quatuor à l’origine de l’initiative,
  • Jean-Paul Tchang, économiste, expert des relations avec la Chine,
  • Hubert Levoyer, économiste, ancien directeur de banque,
  • Alain Levoyer, ancien député, maire honoraire, 
  • Général Dominique Delawarde (2 s), ancien chef du bureau Situation-renseignement-Guerre électronique à l'Etat-major interarmées de planification opérationnelle 
  • Roland Hureaux, essayiste, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé d'histoire, ancien élève de l'Ena,       
  • Annick du Roscoat, ancienne présidente du Centre national des indépendants et paysans, membre fondateur de l'UMP, ancien membre du Conseil économique et environnemental, ancien conseiller régional des Pays de la Loire, ancien conseiller général de Loire Atlantique,
  • Marc Aicardi de Saint-Paul, docteur en droit et ès-lettres, membre de l'académie des sciences d'outre-mer, chef d'entreprise,
  • Raoul Bastianetto, docteur en sciences économiques, ancien vice-président d'une firme multinationale,
  • Jean-Paul Baquiast, ancien élève de l'Ena, rédacteur en chef du site Europe-solidaire,  
  • Jean Belorgey, agrégé d'espagnol, professeur des universités,
  • Gérard Ducrey, avocat près la cour d'appel de Paris, ancien chargé de cours de droit public à la Sorbonne,
  • Françoise Casano, vice-présidente du mouvement Femme-Avenir,
  • Marie-Dominique Blohorn, chef d'entreprise,
  • Mikhaïl Lebedev, docteur en droit et en science politique de la Sorbonne, rédacteur en chef de revues, ancien avocat,
  • Christian Bourdeille, administrateur au ministère de la Défense,
  • Dominique Mougeotte, directeur honoraire de société,
  • Robert Castellani, ancien préfet, ancien directeur général de l'Office des Migrations.            
 
Pour eux, le candidat de la rupture et d’une nouvelle écoute de la France au sein du concert international est, sans conteste, François Fillon.

Mappemonde © www.paristribune.info
Mappemonde © www.paristribune.info








Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.