Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



29/07/2009 - 17:48
Iman N.J.E
        

Drôle de stand aux portes de Paris Plage…

Quatrième Tribune



Cette année est particulièrement riche en revendications…D’ailleurs, les militants CGT situés aux portes de Paris Plage face à l’Hôtel de Ville en profitent pour sensibiliser et informer les passants. Ils revendiquent sur le terrain le droit aux vacances pour tous y compris pour les sans-emplois.



C’est une réponse symbolique de la CGT à l’événement Paris Plage. Certes, les activités proposées sur le sable parisien par la Mairie de Paris visent à permettre aux personnes qui ne partent pas de se sentir un peu en vacances. « Mais c’est loin d’être suffisant ! » rétorquent les militants CGT sur le Quai de l’Hôtel de Ville qui préfèrent revendiquer le droit d’avoir de vraies vacances. Car qui dit vacances dit avant tout salaire, pour être en capacité de se payer des vacances. Les personnes au chômage nécessitent donc un emploi stable avec un vrai salaire pour pouvoir s’offrir de vraies vacances. –« Comme tout le monde ! » explique Patrick Marquette, membre du bureau national CGT en charge de l’organisation d’Ile de France. Les militants en profitent aussi pour revendiquer le droit au travail, le droit au logement et le droit à la culture.

Ces derniers sont soutenus dans leur démarche par l’Union Locale (UL) du IVe arrondissement. La responsable, Myriam Merino, organise des réunions tous les mois et met en place les différentes actions et luttes à mener. L’UL accueille aussi d’autres organismes et associations, dont Actu chômage. « Le plus important », dit-elle « est de travailler ensemble pour construire l’emploi et mettre en place des projets positifs comme par exemple le développement de la culture. Quand on est sans emploi, il ne faut surtout pas rester isolé, il faut au contraire être solidaire ». Solidarité, un mot qui résume bien l’ambiance régnant au sein de l’UL où beaucoup de chômeurs se réunissent de façon conviviale pour trouver des solutions autour d’un verre de jus d’orange et de petits gâteaux, ce qui leur permet d’une certaine façon de retrouver espoir…

Retour au stand de la CGT aux portes de Paris Plage. Ce sont plutôt des touristes intrigués, allemands, anglais et même chinois, qui pour le moment, sont mis au courant les premiers des revendications sociales de la CGT. Les français eux, semblent bouder Paris Plage, semblable à de vraies fausses vacances, plutôt coûteuses pour la collectivité et qui ne règlent en rien les problèmes de chômage. Offrir des vacances au lieu d’offrir du travail, voilà bien une des absurdité de Paris Plage que tient à souligner aujourd’hui jusqu'à 17h le comité national CGT des privés d’emplois sur le droit aux vacances pour tous.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.