Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



19/05/2014 - 21:01
        

Eric Azière intéressé par le voeu d'Anne Hidalgo sur le logement

Séance du conseil de Paris le 19 mai 2014 : Voeu n°1 relatif à la priorité accordée au logement et premier débat organisé.



Le président du groupe UDI Modem au conseil de Paris, conseiller de Paris du 14e arrondissement, se dit déçu par le voeu d'Anne Hidalgo sur le logement, émet des critiques et trouve des points de convergence.



Eric Azière d'accord pour 10 000 logements par an de 2014 à 2020. La démarche : se positionner dans une opposition constructive vis-à-vis du nouvel exécutif municipal. Objectif : s'inscrire dans la méthode de travail mise en place par le nouveau Maire de Paris : le temps du voeu suivi du temps de la concertation et enfin le temps des projets de délibération.

Méthode contre méthode

A l'occasion du Voeu n°1 relatif à la priorité accordée au logement et du premier débat organisé le lundi 19 mars 2014 au conseil de Paris, le président du groupe UDI Modem débute son intervention * par un compliment ("c'est une bonne nouvelle, je m'en réjouis pour nos concitoyens parisiens" ), poursuit par des critiques ("Paris est hors de prix. Pourquoi Paris est hors de prix ? Eh bien je vais vous le dire"), revient sur les points d'accord ("le voeu retient toute mon attention"), émet de nouvelles critiques ("pourquoi charger la barque parisienne en fixant d'emblée un objectif de 30 % en 2030") et laisse enfin la porte ouverte ("il y a des convergences possibles entre nous").

La consigne de vote : "Nous vous rejoignons sur la priorité qu'il faut donner à cette politique", précise Eric Azières. "Nous sommes réservés sur la forme que vous lui avez donné par ce voeu. Nous partageons une partie des objectifs et des moyens que nous devinons à travers les lignes de ce vote mais nous ne pouvons vous apporter un vote favorable".

© Lotharingia - Fotolia.com
© Lotharingia - Fotolia.com

Une concertation très attendue

Anne Hidalgo entend le message : "Je prends également les éléments constructif de votre proposition (...) j'espère que nous pourrons travailler ensemble. En tous les cas, l'intervention que vous venez de formuler montre qu'il y a des points très concrets sur lesquelles nous partageons la nécessité de mobilisation du foncier, la nécessité de transformer des bureaux vides en logements, la nécessité de donner aux classes moyennes et aux catégories populaires toute leur place dans le secteur du logement privé et public aidé de Paris, je vous remercie".

Au moment du vote, le groupe UDI Modem se démarque du groupe UMP favorable à la construction de logements.
Sur le voeu n°1 d'Anne Hidalgo, le groupe UDI Modem s'abstient ; l'UMP vote 'contre'. Une voix s'élève des rangs de l'UMP : "ça commence bien !"
Pour le vote du voeu n°2 ** pour l'amélioration thermique des bâtiments dans le 19e arrondissement, le groupe UDI Modem vote 'pour' ; l'UMP s'abstient. Pour le vote pour la délibération 2014 DLH 1030 ***, le groupe UDI Modem vote 'pour' ; l'UMP s'abstient.

Eric Azière espère désormais faire valoir la méthode de travail du groupe UDI Modem dans la concertation à venir :
"En tout premier lieu, il nous faut fixer un objectif quantitatif qui distingue la construction de l'acquisition-amélioration et autres transformation d'usage. Il faut établir à Paris un plan de construction nouvelle sur les 10 ans qui viennent avec un objectif final ambitieux d'environ 50 000 logements vraiment construits. Il ne faut pas dire seulement qu'on va construire mais il faut dire combien de logements nouveaux et où ; il faut un recensement de tous les sites, un inventaire complet du foncier disponible, une cartographie précise de toutes les surfaces des friches et des emprises à reconquérir, tout ceci mis en oeuvre par la Ville de Paris, et ne rien attendre de complaisant ou de spontané, de volontaire de l'Etat ou de ses opérateurs dont on a déjà mesuré l'inertie tant de fois et l'égoïsme dans ce domaine. En matière foncière la Ville de Paris n'est pas une vieille qui boîte et qui tend la main. La Ville de Paris doit être en mesure d'exiger le foncier libérable et non pas réduit à attendre qu'on lui cède".


* Lire l'intervention intégrale d'Eric Azière et le voeu d'Anne Hidalgo.
** V 2M Voeu présenté par François Dagnaud, Roger Madec, Bernard Jomier et Sergio Tinti sur la délibération DLH 1030.
*** 2014 DLH 1030 Signature de la convention avec l’Anah et l’État de l’opération programmée d’amélioration thermique des bâtiments (OPATB) dans le 19e, modification des règlements d’attribution des aides municipales.

2014_dlh_1030_1.pdf 2014 DLH 1030.pdf  (90.42 Ko)




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.