Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



12/07/2011 - 20:50
        

Escrocs aux jus de fruit

Le récit d'une enquête policière du 13e arrondissement de Paris.



Tentatives d’escroqueries en bande organisée : plus de 450.000 euros de préjudice.



Organisation d'une fausse livraison de jus de fruits : comment trois directions de la préfecture de police démantèlent un réseau d'escrocs présumés, la brigade des enquêtes d’initiative (BIE), le groupe d’intervention régional de Paris (GIR 75) et la direction opérationnelle des services techniques et logistiques (DOSTL).

Le 4 juillet 2011, un responsable d’une société de vente de produits alimentaires en gros et au détail dépose plainte auprès de la brigade des enquêtes d’initiative (BEI) du 13e arrondissement de Paris pour une tentative d’escroquerie dont le préjudice pourrait dépasser 200.000 euros.
L’escroc usurpe en fait le patronyme des propriétaires de la société, abuse de sa renommée, utilise de faux bons de commande et ce, pour passer des commandes de produits agro-alimentaires auprès de plusieurs sociétés de distribution ; fort de cette 'respectabilité', il obtient de 'payer' après livraison.
Une livraison de jus de fruit est justement prévue le 6 juillet 2011. Les enquêteurs décident de se faire passer pour les livreurs : ils se présentent à la société de stockage située au Blanc-Mesnil (93) avec un camion de 19 tonnes banalisé mis à disposition par la direction opérationnelle des services techniques et logistiques (DOSTL) de même qu’un chauffeur. Six manutentionnaires et le responsable du site sont interpellés ; ils révèlent l’identité de leur commanditaire précisant qu’un chauffeur-livreur travaillant pour le compte de celui-ci doit venir prendre en charge la marchandise en fin d’après-midi.
Celui-ci se présente effectivement en début de soirée, il déclare avoir été simplement payé pour emporter la commande jusqu’à une société de commerce de gros alimentaire de Pavillons-sous-Bois (93).
© bshphotography - Fotolia.com
© bshphotography - Fotolia.com

Une nouvelle fausse livraison est organisée. Le commanditaire, gérant de la société, âgé de 46 ans, est interpellé. Un véhicule de luxe d’une valeur de 120.000 euros et plus de 20.000 euros en espèces sont saisis, recette de deux semaines de commerce frauduleux consistant en de multiples escroqueries et activités non déclarées. Au moins quatre nouvelles sociétés victimes sont identifiées, le préjudice pouvant dépasser 320.000 euros. Le groupe d’intervention régional de Paris (GIR 75) est co-saisi. Le gérant décide lui aussi de coopérer et contacte téléphoniquement le cerveau de l’escroquerie ; un rendez-vous est pris pour le lendemain.
Le 6 juillet 2011, ce sont les deux organisateurs de l’escroquerie, âgés de 35 et 50 ans, connus pour des faits similaires, qui sont interpellés à la société de Pavillons-sous-Bois, détenteurs de bons de commandes falsifiés.
Le montant des diverses tentatives d’escroqueries est évalué à plus de 450.000 euros.
Peu coopératifs, le 'commanditaire' et les deux 'cerveaux' sont déférés devant la section financière du Parquet de Paris et placés sous contrôle judiciaire.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.




Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.