Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 2024, CIO, jeux, JO, JO 2024, paris, préfecture
14/10/2015 - 17:03
        

JO 2024 : un directeur de projet pour les Jeux à Paris

Un directeur de projet pour l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris.



J-127 : la première partie du dossier de candidature doit être remise le 17 février 2016. Le dossier de candidature de Paris doit être remis en trois étapes, tout comme les versements des frais de service de candidature 2024.



Didier Bellier-Ganière, 49 ans, administrateur civil, hors classe, vient d'être nommé le 14 octobre 2015 auprès du préfet de la région d’Île-de-France en vue de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Il sera resté une année, de 2014 à 2015, à la direction générale de l’établissement public d'aménagement du Mantois Seine-Aval (EPAMSA) avant d'être appelé auprès du préfet de la région d’Île-de-France comme directeur de projet pour la préparation du dossier de candidature de la ville de Paris, en vue de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.


 
Auparavant, Didier Bellier-Ganière a été directeur général adjoint et directeur financier de l’Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP) de 2010 à 2014.
Avant 2010, il exerce en cabinet ministériel : successivement conseiller technique au cabinet de Christine Boutin au ministère du Logement et de la Ville jusqu’en juin 2009 puis conseiller technique « logement » de Benoist Apparu, secrétaire d’État chargé du Logement et de l’Urbanisme, et en même temps conseiller technique en charge du logement et de l’urbanisme de Jean-Louis Borloo au ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer.
Le d
iplômé de l’École nationale des travaux publics de l’État, ingénieur des travaux publics et titulaire du certificat d’aptitude à l’administration des entreprises de l’IAE de Paris, a débuté sa carrière à la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE) l’Équipement (DRE) d’Île-de-France de 1992 à 1995 en tant que chargé d’études développement industriel, puis chargé d’études à la direction des routes au ministère de l’Équipement (1995-1998). 
Chef du groupe opérationnel du logement de la DRE d’Île-de-France en 2002, à sa sortie de l’ENA (promotion Copernic), puis chef du bureau des études financières à la sous-direction du financement et du budget de la direction générale de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction au ministère de l’Équipement en 2005-2006, il a été directeur de l’habitat au conseil général des Hauts-de-Seine durant deux années.
Source : EPAMSA. 

La feuille de route

Avec l'Etat, la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 est également préparée par le mouvement sportif français avec le soutien des grandes collectivités territoriales franciliennes.
"(...) Aux côtés du directeur régional et interdépartemental de l'équipement et de l'aménagement d'Ile-de-France, Didier Bellier-Ganière représentera l'État au sein de groupes techniques mis en place pour préparer puis, le cas échéant, assurer la candidature. Il pilotera pour les besoins du projet, l'action des services et opérateurs de l'État en Ile-de-France, pour ce qui est des équipements, de l'aménagement et des transports (...)
Sous l'autorité du préfet de région, préfet de Paris, les services et opérateurs de l'État relevant du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministère du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité sont appelés à contribuer et réunir les conditions de réussite de cette candidature. Au-delà des enjeux liés à la réussite de l'événement, il importe de veiller à ce que l'héritage que ce dossier laissera soit un atout pour le développement des territoires (...)".
Préfecture de région d'Ile-de-France et de Paris, communiqué du 14 octobre 2015.

Un calendrier serré

Après la confirmation par écrit au CIO de la candidature de Paris le 10 septembre 2015, l'Etat et le Comité National Olympique entament la procédure de candidature officielle. Le dossier de candidature doivent être remis en trois parties au CIO, en langues anglaise et française et uniquement au format électronique. Le document original signé ainsi qu’une copie en anglais (exemplaire papier et électronique) servent de garanties. Les frais de services de candidature 2024 d'un montant de 250.000 USD (218.537,500 euros au 14 octobre 2015) seront payables également en trois versements, selon les trois étapes de la procédure de candidature :
 
  • Étape 1 : 50.000 USD (43.709 euros), d'ici au 17 février 2016, avec la livraison de la première partie du dossier de candidature sur la "vision, concept des jeux, stratégies".
 
  • Étape 2 : 50.000 USD (43.709 euros), avant le 7 octobre 2016, pour la "gouvernance, aspects juridiques et financement des sites".
 
  • Étape 3 : 150.000 USD (131.103 euros), avant le 3 février 2017, pour la "livraison des Jeux, expérience et héritage en termes de sites olympiques"

Une commission d’évaluation nommée par le président du CIO se rendra à Paris au cours de l’étape 3. Mais le CIO peut envoyer à tout moment un ou plusieurs conseillers du CIO à Paris au cours de la procédure de candidature ; des visites coordonnées par la section de coordination des candidatures aux Jeux Olympiques.

Paris ne pourra promouvoir sa candidature auprès des membres du CIO, soit à l’occasion des événements internationaux ou des compétitions internationales, soit par l’intermédiaire de l’envoi de documentations écrites, qu'à compter de la date du dépôt du dossier de candidature partie 3, soit le 3 février 2017.

Articles liés :



Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.