Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



15/04/2014 - 04:18
        

Jean-Pierre Lecoq par devant et par derrière

Le sens de l'écharpe.



Les couleurs tricolores pour les adjoints au maire d'arrondissement se portent par devant, le bleu près du col, et par derrière, la frange à gauche.



Le sens de l'écharpe du maire du 6e arrondissement réélu depuis 1994 lors du premier conseil d'arrondissement de la mandature 2014 - 2020. A l'ordre du jour le dimanche 13 avril 2014 à 11h : l'élection du maire et des 5 adjoints avec la remise des écharpes.

Le sens de l'écharpe

Jean-Charles Bossard, élu expérimenté et attentif aux règles, ne s'est pas trompé.

Chantal Lambert-Burens, autre élue qui a la confiance de Jean-Pierre Lecoq, se voit remettre par celui-ci une écharpe à l'envers. Elle s'en rend compte : "C'est dans le mauvais sens !" indique-t-elle avant de remettre sur son épaule droite ce qui avait été mis sur son épaule gauche, avec les couleurs dans le bon ordre.

Olivier Passelecq, en dépit de son ancienneté et de son républicanisme affiché, ne s'est pas rendu compte que Jean-Pierre Lecoq lui avait posé l'écharpe également en sens contraire. C'est un huissier de la mairie qui, avant que le maire rappelle que c'était "un dimanche catholique", se fit disciple de Saint-Eloi, même s'il n'y avait aucun élu Dagobert, pour que l'écharpe soit mise à l'endroit. Olivier Passelecq regarde incrédule son écharpe puis il l'enlève pour la remettre à l'endroit.

Deux nouvelles élues sont épargnées : Anne-Sophie Godfroy-Genin (Modem), sur qui la main de Jean-Pierre Lecoq ne tremble pas pour l'écharper correctement par devant, et Arielle Beaucamps (société civile) qui par des signes refuse d'être écharpée à l'envers (voir la vidéo).

Est-ce à cause de cette confusion que le maire, à l'issue de la remise des écharpes et à la fin du conseil, se baisse pour s'approcher du micro bien posé sur la table pour inviter les élus dans la pièce voisine pour les photos en précisant "seul le photographe accrédité" peut entrer dans la salle. Le hic : aucun document public n'avait été diffusé pour qu'il soit possible de demander une accréditation.
C'est ainsi qu'en-dehors des élus, seuls ont pu entrer dans la salle le photographe "accrédité" et un agent de la mairie du service informatique doté d'un appareil photographique.
Olivier Passelecq, adjoint chargé de la communication, ne s'est pas ému du procédé et le Directeur Général des Services et son assistante qui se tenaient devant la porte l'ont refermé devant la journaliste photographe de Paris Tribune qui s'apprêtait à prendre une photo alors que la porte était ouverte.

Paris Tribune continuera à ouvrir la fenêtre de la transparence sur la mairie du 6e arrondissement.

Jean-Pierre Lecoq par devant et par derrière

DSC03824
  • DSC03824
  • Jean-Pierre Lecoq et Arielle Beaucamps www.paristribune.info
  • DSC03847 Copie
  • DSC03828
  • DSC03860 BIS

Articles sur les écharpes :
18 février 2014 : Les élus s'écharpent.
18 février 2014 : Emmanuel Pierrat quitte le Groupe Socialiste et Apparenté.

Lire l'article sur le premier conseil dans le 5e arrondissement : Florence Berthout succède à Jean Tiberi.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.