Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



12/08/2009 - 18:31
Jean-Mary Nicolas
        

La Peteca, vous connaissez ?

Quatrième Tribune



Après la boxe, le rugby et le badminton, l’association Paris-plage propose cette semaine une initiation à la peteca. Découverte d’un sport ancestral et largement répandu au Brésil mais encore inconnu en Occident.



Développant la motricité et la maîtrise de l’espace, la peteca se pratique déjà chez les premiers natifs brésiliens, peu avant la colonisation portugaise. C’est à l’époque un jeu de divertissement dispensé lors des célébrations et des spectacles amérindiens. Très ludique et excellent pour la condition physique, il s’est transmis de génération en génération sans pour autant se structurer.

C’est lors des Jeux olympiques de 1920 à Anvers que ce jeu s’exporte pour la première fois en Europe, l’équipe de natation brésilienne le pratiquant régulièrement pour s’échauffer avant les compétitions. Malgré son fort succès depuis des décennies, les règles officielles de jeu ne seront rédigées que bien plus tard, en 1973, et le 1er championnat professionnel brésilien voit le jour en 1987.

Aujourd’hui des milliers de brésiliens de tout âge et de tout sexe s’adonnent à la peteca en club, ou à la plage. Il est même au programme d’éducation physique et sportive des collèges et lycées au Brésil.

En France, il existe une fédération depuis 1997. Le sport se pratique de façon sporadique surtout en milieu scolaire.
La Peteca, vous connaissez ?

Un mixe entre le badminton et le volley-ball.

En s’approchant des terrains installés sur le parvis de l’hôtel de ville, on croit reconnaître une aire de volley-ball ou de tennis-ballon. On observe bien un énorme volant mais les raquettes d’usage sont inexistantes. Ce volant géant c’est la peteca justement.

Le court séparé en deux camps par un filet, reprend les dimensions d’un terrain de badminton où deux joueurs s’échangent la peteca en la frappant avec la paume de la main. Lorsqu’un des joueurs ne réussit pas à la renvoyer par dessus le filet, le point revient à l’adversaire. Deux modes de jeu sont possibles : soit en 12 points soit un relevé du score après 12 minutes.

Unique sport ambidextre, la peteca doit être frappée d’une seule main et en un seul coup. Il se pratique en simple ou en double sans aucune passe entre coéquipier. Pour les plus jeunes ou les débutants, afin d’éviter de se faire mal, les animateurs de Paris-plage qui encadrent l’initiation proposent des « paumettes » pour mieux renvoyer le volant.

« C’est une activité qui plait surtout aux familles. C’est facile d’intégrer les fondamentaux pour peu que vous ayez fait du volley ou du badminton à l’école » témoigne Julien l’un des éducateurs sportifs. Il ajoute : « Les enfants jouent le plus souvent contre leurs parents qui ne se sentent pas du tout dépassés puisque c’est nouveau pour pas mal de gens ».
La Peteca, vous connaissez ?

Avec 700 visites le week-end dernier et programmé jusqu’au jeudi 13 août 2009, l’initiation à la peteca laissera la place à un autre sport tout aussi physique venu d’Outre-Atlantique : le base-ball. Comme quoi, il n’y a pas que bronzage et farniente à Paris-plage.
La Peteca, vous connaissez ?


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.