Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



30/06/2010 - 11:59
Marguerite de la Meslière
        

La légende de Canopée

Première Tribune



Le 24 juin, au premier étage du restaurant « Chez Clovis » : lors d’une conférence de presse organisée par l’association « Accomplir », Elisabeth Bourguinat, l’architecte Georges Penchréac’h et le maire du 1er arrondissement se sont exprimés sur la rénovation des Halles.



Il était là. Georges Penchréac’h, l'un des 3 architectes ayant participé aux travaux des Halles en 1972. Les deux autres architectes, M. Vasconi décédé il y a 6 mois et Paul Chemetov étant malade, Georges Penchréa'ch est le seul expert présent capable de s'exprimer sur l'architecture.

Soutenu par Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement, et Elisabeth Bourguinat, il livre son « point de vue sur le bien fondé des choix qui ont été faits pour la Canopée en termes d’urbanisme, d’architecture, de faisabilité, de fonctionnalité, de programme, de sécurité. »

La canopée, qu’est-ce ? Un toit de verre qui recouvrira les futures Halles. Le projet présenté par l’architecte sélectionné par la Mairie de Paris, David Mangin, montre une canopée « éco ». Ecologique et économique, la canopée est équipée de panneaux photovoltaïques.

Un premier bon point pour celle, qui habillée de verre, s’adapte à l’environnement. Permettant de capter l’énergie solaire, les dépenses budgeter seront à reconsidérer en terme de consommation d’énergie pour l’ensemble des Halles.

Un deuxième bon point « éco » : le toit de verre permet de récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage des jardins. Ce projet à un aspect très vert ! Entre le respect de l’environnement, et les économies envisagées grâce à ce toit révolutionnaire sorti tout droit de la nature, le projet est idyllique... ou utopique, c'est selon. Récupérer l’eau, pourquoi pas ? Mais ce qui est négligé c’est le coût que va engendrer le rapatriement de l’eau ! Il faut « la stocker, la pomper et la laver » ! Surtout, « où la stocker ? »
Au centre Georges Pencréac'h
Au centre Georges Pencréac'h

Lorsque les plans ont été soumis à Paul Chemetov, rappelle le maire, celui-ci disait déjà que pour que la Canopée tienne, il faudrait renforcer les piliers du Forum des Halles. Il y a 84 mètres de portée entre chaque colonne et « seule une poutre de 3 mètres de longueur » pourrait soutenir l'ensemble du toit.

Des propos également partagés par Elisabeth Bourguinat de l'association « Accomplir ».C'est là où ce projet perd tout son sens, selon les participants, puisque comme le souligne Georges Pencréac'h et Jean-François Legaret, si cette poutre qui est nécessaire est installée, elle empêcherait le passage de la lumière par la Canopée. Otant à cette dernière un de ces aspects pratiques, à savoir éclairer le plus possible d’une lumière naturelle le Forum des Halles.

D’autres contraintes s’ajoutent aux précédentes. Le projet est complexe, comme tout projet, mais surtout très coûteux : le chiffre de 970 millions d'euros pour la totalité du projet, dont la Canopée, a été évoqué.


Lire la brève du 2 juillet Forum des Halles : Georges Pencreac'h écrit à Bertand Delanoë.
et les article du 2 juillet Gare des Halles : Accord sur toute la ligne
et du 1er juillet : Les arbres maudits du Jardin des Halles.

halles___pencreac_h___17_07_07_.pdf HALLES_-_PENCREAC'H_-_17_07_07_.pdf  (79.96 Ko)
georges_pencreac_h_lettre_au_maire_de_paris.doc Georges Pencreac'h_Lettre au Maire de Paris.doc  (72.5 Ko)

Crédit photographique : © Perspective : Studiosezz.com / Photographie : Philippe Guignard (Air Images). Perspective aérienne sur le projet de rénovation des Halles à Paris. Canopée : Patrick Berger et Jacques Anziutti architectes.
Crédit photographique : © Perspective : Studiosezz.com / Photographie : Philippe Guignard (Air Images). Perspective aérienne sur le projet de rénovation des Halles à Paris. Canopée : Patrick Berger et Jacques Anziutti architectes.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.