Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75001 Paris
Jeudi 20 Août 2009 - 22:34
Jean-Mary Nicolas


        

Le Musée en Herbe voué à disparaître ?

A la Une de Premiere Tribune


La décision brutale de la mairie de Paris supprimant une partie des subventions annuelles octroyées au Musée en Herbe pourrait entraîner la fermeture définitive du musée et la mise au chômage de son personnel.




Le Musée en Herbe voué à disparaître ?
Pionnier des musées dédiés aux enfants, le Musée en Herbe vit peut-être ses derniers instants. Créé en 1975 et géré par une association Loi 1901, ce lieu, conçu pour un jeune public, propose un apprentissage ludique autour de la culture et de l’art.

Subventionné ponctuellement par la région Ile-de-France et par l’Etat, la dotation versée par la Ville de Paris représente près de 30% du budget de fonctionnement du musée. Et lorsque la ville, par un simple courrier, décide en mai de supprimmer 150.000€ de subvention sur un total de 317.000€, c’est le choc.

Le Musée en Herbe voué à disparaître ?
Courant 2007, l’Hôtel de Ville demande au musée de quitter son emplacement historique du Jardin d’Acclimatation (XVIe) au prétexte qu’il ne recevrait pas assez de jeunes parisiens et trop de jeunes franciliens. Sans aucune aide de la ville et grâce au soutien de sponsors, le musée obtempère et s’installe le 1er avril 2008 au 21 rue Hérold.

Dans un audit commandé la même année, la mairie exige « plus de clarté administrative dans le fonctionnement ». L'activité du Musée en Herbe est perçue comme « trop récréative » et son concept « dépassé ». L’association est aussi accusée de « ne pas avoir su s’adapter à un nouvel environnement », toujours selon la direction des Affaires Culturelles.

La direction du musée réagit en répondant point par point aux directives de l’audit, mais refuse de pratiquer une politique de ségrégation géographique. Finalement, courant mai, un recommandé discret de la mairie annonce la suppression définitive de versement, même si elle reconnait le respect scrupuleux des ordonnances de l'audit. « On nous coupe littéralement l’herbe sous le pied » ironise Emmanuelle Chrétien, la chargée de communication. « Cette décision de la Mairie va à l’encontre de la circulaire 2008-59 du 29 avril 2008 de l'Etat, lui-même determiné à faire de l’éducation artistique et culturelle une priorité pour tous les enfants, sans discrimination quelconque. »

Malgré l’apport de capitaux de ses principaux partenaires (La Poste, Yoplait et le Centre National Interprofessionnel de l’Industrie laitière), le musée ne peut toujours pas boucler son budget et la direction prévoit une fermeture définitive. « Je passe mon temps au téléphone à échelonner nos dettes, prolonger les délais de paiement et parer aux dépenses les plus pressées », soupire la comptable du musée.

La disparition du musée provoquerait le chômage technique d’une douzaine d’employés, dont plusieurs mères de famille embauchées depuis la création des lieux. Une pétition publique est actuellement en ligne sur le site eponyme de l'association, et d'aprés la directrice Sylvie Girardet, elle aurait recueillie 1500 signatures.

Le Musée en Herbe voué à disparaître ?
En attendant la reprise des discussions avec l'Hôtel de Ville, l'exposition La Vache de Mr Warhol dont « vous êtes le héros », vous entraîne à la découverte de la vie d'une vache laitière peinte par Andy Warhol. A l'affiche jusqu'au 31 décembre, si le Musée n'est pas obligé de fermer avant.



Commentaires

1.Posté par Benoît le 12/10/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma fille est une adepte de ce musée et j'essaye de faire en sorte qu'elle puisse y aller au moins deux fois par mois. Le personnel y est dévoué et à chaque occasion, elle revient avec des notions d'art supplémentaires, ainsi qu'avec une création originale.

La Ville de Paris donne une fois de plus l'exemple d'une gestion à la Al Capone, sans mème en avoir 'le panache'. Les enfants sont les victimes des projets phantasmagoriques du maire de Paris, qui afin de financer son projet odieux de la destruction du jardin des Halles et de l'aménagement de sa canopée en forme de méduse insipide et verdâtre dont personne ne veut, ferme tour à tour les Parcs (Lalane notament) et maintenant un des poles de la culture de l'art dans le centre de Paris.

Delanöe ne semble plus porter d'intérêt qu'à la culture hip hop, qui reflète mieux la "culture métropolitaine" qu'il souhaite imposer aux parisiens. C'est l'homme qui vous coupe l'herbe sous les pieds et ceux de vos enfants! C'est le créateur de vos nuits blanches!

2.Posté par cerragle le 30/01/2010 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article formidable qui ne donne même pas l'adresse de ce musée. Ou alors vous souhaitez qu'il soit fermé. Il a été ouvert là où il se trove, ce n'est pas à moi de le dire sans aucune publicité locale un peu dans la presse comme si cet arrondissement ne le meritait pas...ou que ce Musée était le top du top...On s'en est passé pendant longtemps on peut continuer...Cherchez du coté de la rue Coquillière entre la rue Croix des Petits Champs et la rue cu Coq Héron...

Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actu Paris 1e | Infos Paris 1e | Autres actus Paris 1e | Autres infos Paris 1e


Publicités


Paris Tribune : Je viens d'ajouter « Si Oscar Temaru l'indépendantiste n'est plus candidat, quelles sont les consignes de vote ?… https://t.co/HpSghKZKS6
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Si Temaru n'est pas candidat, quelles sont les consignes de vote ? Partie 6 et fin.… https://t.co/0dY9r1XRD2
Paris Tribune : Je viens d'ajouter « Oscar Temaru raconte la grève des Dockers délogée par l'armée le 23 octobre 1987 - Part… https://t.co/Vso7xsXggx
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Oscar Temaru raconte la grève des Dockers délogée par l'armée le 23 octobre 198… https://t.co/vkIxBK4Krk

Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout avec Paris Tribune sur Vimeo.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.