Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune - Actualité des arrondissements de Paris à la Une
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune - Actualité des arrondissements de Paris à la Une
 

Les arrondissements de Paris à la Une à partir des sources publiques

 



Actu arrondissement du Palais-Bourbon 75007 Paris VII
        



Le Président de la Miviludes Georges Fenech condamné

Le crédit de la Miviludes et de Georges Fenech, son président, est entamé.


Le texte diffamatoire a été publié dans un rapport annuel de la Miviludes.



Georges Fenech est président d’une mission interministérielle instituée auprès du Premier Ministre : la Miviludes, pour mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Nommé à ce poste par François Fillon en 2008, il y a été renouvelé en 2011.

Ancien député, il est aussi candidat UMP aux législatives dans la 11e circonscription du Rhône (Cantons de Givors, Mornant, Saint-Symphorien-d'Ozon, Condrieu) contre le député sortant du Nouveau Centre, Raymond Durand.

Le président de la Miviludes a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris le 1er juin 2012 pour diffamation publique.

C’est pour une imputation diffamatoire mettant en cause une association de laïcs catholiques, la Société Française de défense de la Tradition, Famille et Propriété - TFP - dans le rapport annuel de la Miviludes, publié en 2009 pour les activités de l’année 2008, que le président de la Miviludes en exercice, Georges Fenech, a été condamné.

Le délai d’appel n’est pas expiré.

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les affaires de presse, retient le caractère diffamatoire des propos incriminés figurant dans le rapport remis auprès au Premier Ministre. Elle relève le manque de rigueur dans les vérifications ainsi que le manque de prudence dans l’expression d’un organisme étatique qui ne saurait se livrer à des approximations.

Autant dire que la crédibilité de la Miviludes et de Georges Fenech est mise en cause et entamée.


Articles :
- 23 janvier 2013 : Les parlementaires demandent l'immunité pour les présidents de la Miviludes.
- 25 janvier 2013 : Miviludes : une proposition de loi retirée subitement de la commission des lois au Sénat.


7 Juin 2012

Commentaires

1.Posté par Pascale le 09/06/2012 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce serait bien que cette décision de justice ouvre la conscience des français sur le mauvais jeu que joue la Miviludes, qui ressemble bien à une police de la pensée. Ce type d'officine n'a rien à faire dans un gouvernement français.

2.Posté par Jean Pligue le 10/06/2012 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est hallucinant, c'est qu'il avait fait intervenir son ami Philippe Vuilque (député socialiste membre de la Miviludes), pour déposer un amendement caché dans une loi de simplification, pour accorder l'immunité au Président de la Miviludes... La loi aurait donc été changée et cette condamnation n'aurait jamais pu avoir lieu. Copinage, quand tu nous tiens... L'amendement a été voté, et heureusement le Conseil Constitutionnel l'a jugé inconstitutionnel.

3.Posté par bienveillance57 le 12/06/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette condamnation honore la Justice pour qui un Etat de Droit ne saurait s'effacer devant des parti-pris qui vont jusqu'à violer notre Constitution ainsi que les droits de l'Homme.

4.Posté par Andréoulis le 13/06/2012 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Grâce à cet événement, et puisque le Gouvernement est sur le chemin des économies, il en est une et pas des moindres, celle de supprimer définitivement les subventions accordées à la MIVILUDES. L'arsenal des lois existant déjà est largement suffisant pour condamner les responsables de dérives " sectaires" sans que l'on ait à publier des ouvrages inutiles qui brassent toujours les mêmes sujets ....Waco, Guyana, l'OTS ....pour brandir l'épouvantail de la ssssssssssssecte !!

5.Posté par Tredaniel le 29/06/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de subventions à la Mivilude !!!

6.Posté par vanremy le 01/07/2012 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment expliquer que monsieur Fenech ait été élu député ? Voici ce chantre de la « Tolérance zéro » qui, en ce qui le concerne lui, se permet la plus grande élasticité de critères en matière de tolérance. Mais ne dit-on pas que « un peuple mérite les dirigeants qu'il a ? ». Quand je pense que nos amis francophones belges aspirent à émuler le modèle français pour la lutte contre les sectes...

7.Posté par JM le 08/07/2012 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a en Suisse une personne qui se dit investie du devoir de citoyen d'informer le peuple sur les dérives sectaires. heureusement il est seul et il n'a aucune subvention.


Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actu Paris VII | Autres actus Paris VII | Infos 75007 Paris | Autres infos 75007 Paris


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil municipal et général de Paris, le conseil de Paris, et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (IIIe, IVe, Xe, XIeXIIeXIIIe, XIVe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (IIe arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (Ier, Ve, VIe, VIIe, VIIIe, IXe, XVe, XVIe et XVIIe arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent proposer des textes pour une publication en ligne dans des tribunes libres, ou pour annoncer des événements ou partager des infos pratiques ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.