Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



29/11/2015 - 17:04
        

Les policiers pris pour cible Place de la République à Paris

Manifestations interdites en France suite à l'état d'urgence



Trois manifestations interdites dont une sur la place de la République où des personnes cagoulées s'en prennent aux policiers.



Manifestation Paris en marche le 29 novembre 2015 place de la République © EC
Manifestation Paris en marche le 29 novembre 2015 place de la République © EC
C'est de République à Nation dans le 12e arrondissement que la marche pour le climat devait se tenir à J-1 avant le début de la COP 21. L'état d'urgence ayant été décrété suite aux actes terroristes à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, les manifestation sont interdites en France métropolitaine et dans quelques départements, régions et collectivités d'outre-mer. L'ONU décide aussi d'avancer de 24h le début des travaux de la COP 21 qui démarrent le dimanche 29 novembre 2015.

Le dimanche 29 novembre 2015 en matinée, une
 première manifestation organisée par Avaaz se déroule dans le plus grand calme : plusieurs milliers de chaussures, orientées vers la place de la Nation à l'est de Paris, ont recouvert un bon tiers de la place de la République dans le 10e arrondissement de Paris.

Une deuxième manifestation à l'initiative d'Attac et d'Alternatiba s'est également tenue le long du boulevard Voltaire dans le 11e arrondissement avec une chaîne humaine formée pour "l'état d'urgence climatique". Se qualifiant de "plus chaud que le climat" les manifestants se sont dispersés dans le calme vers 13h.

Une autre manifestation moins pacifiste s'est ensuite produite sur la place de la République entre 13h et 15h. Le mot d'ordre d'environ 80 personnes : "Etat d'urgence, Etat policier. On nous enlèvera pas le droit de manifester". 

"Des éléments violents s'en prennent aux forces de l'ordre" commente la Préfecture de Police de Paris dans un communiqué. Bouteilles de verre contre les CRS, poubelles cassées, répliques avec gaz lacrymogènes et grenades, ...

Le porte-parole d'EELV Julien Bayou est présent place de la République. Il indique à l'AFP être "là pour surveiller et témoigner s'il y a des provocations" notamment de la police. Par mesure de sécurité, la station de métro République (lignes 3, 5, 8, 9, 11) est fermée au public, précise de son côté le ministère de l'Intérieur. 

2 vidéos prises par les caméras de vidéo-surveillance de la Préfecture de police de Paris © Préfecture de Police.


Photos prises par les caméras de vidéo surveillance de la Préfecture de police de Paris.





Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.