Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 7e arrondissement, quai branly, tarzan
22/08/2009 - 17:01
Mariam Slimani
        

Musée du Quai Branly : Tarzan au naturel

Septième Tribune



Quel autre endroit que le lieu « où dialoguent les cultures », à savoir le Musée du Quai Branly, pour découvrir le fameux personnage de Tarzan sous ses mille et une coutures ?



Il est le roi des singes mais aussi l'un des hommes les plus forts au monde. Son nom est connu à travers les cinq continents, ce qui explique l'intérêt de l'exposition « Tarzan ! Ou Rousseau chez les Waziri », que propose le quai Branly jusqu'au 27 septembre. Dix petites salles du musée font ainsi entrer le fameux personnage inventé par Edgar Rice Burroughs dans le "Panthéon des héros". Comparé à un Hercule d'Afrique, il est devenu une curiosité pour l'Occident.
Musée du Quai Branly : Tarzan au naturel

Le personnage du roman d'E.R. Burroughs (Tarzan of the Apes publié en 1912) a en effet été repris de nombreuses façons. Des auteurs comme Conan Doyle et Ruyard Kipling ont enrichi son univers à la fois dans le décor et son histoire même. Et c'est à travers une série d'objets très divers que l'on découvre comment l'idendité du héros que l'on connaît aujourd'hui s'est construite. Extraits de films et d'affiches de publicité, planches originales de bandes dessinées et reproductions à échelle réelle des compagnons de Tarzan montre l'image d'une Afrique fantasmée. "Je reconnais que l'exposition est très enrichissante, mais je déplore peut-être le fait qu'il y ait trop de bandes dessinées. Ce sont les collectionneurs qui doivent apprécier autant que les enfants j'imagine", nous confie Frédéric, un visiteur d'une trentaine d'années.
Musée du Quai Branly : Tarzan au naturel

L'exposition ouverte à tout public se révèle essentiellement pédagogique. La nature y est omniprésente à travers les reproductions d'animaux. Ce sont par des quizz lancés tout au long du parcours que le visiteur impressionné est testé sur sa connaisance de l'environnement. La guide même, déguisée en Jane, la femme de Tarzan, donne des leçons de sensibilisation à l'environnement en se révoltant contre la chasse à l'ivoire.
L'ambition pédagogique est au coeur même de cette fascinante exposition autour de la plus récente et la plus lointaine aussi (géographiquement) des mythologies. Pour découvrir quel Tarzan ou quelle Jane se cache au fond de nous.
Musée du Quai Branly : Tarzan au naturel



Et aussi
< >

Samedi 22 Avril 2017 - 12:25 Stéphane Gisclard magnifie la femme libre

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.