Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



30/09/2014 - 11:45
        

Nager dans le bonheur

Conseil de Paris, 19 septembre 2014.



Jean-Didier Berthault à Anne Hidalgo : "Vous nagez peut être dans le bonheur, mais c'est le seul endroit dans lequel un Parisien aujourd'hui est capable de nager".



© StefanieB. - Fotolia
© StefanieB. - Fotolia
La leçon de bonheur et de natation au conseil de Paris : savoir se mouiller, nager dans le sens du courant et à contre courant.

Voeu 45 voté à l'unanimité

Plouf, les élus se jettent à l'eau. La Maire de Paris est ravie. Le voeu n°45 relatif à l’affichage de l’occupation des créneaux dans les équipements sportifs présenté par Jean-Didier Berthaut, conseiller de Paris du 17e arrondissement, est voté à l'unanimité des élus présents. La transparence sur l'occupation des créneaux doit être de mise et la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) doit faire en sorte "que chaque équipement sportif municipal affiche à la vue du public le bénéficiaire de chaque local pour chaque tranche horaire".

Jean-François Martins, adjoint de la Maire chargé de toutes les questions relatives au sport et au tourisme, le reconnaît : il s'agit d' "un voeu effectivement de bon sens, constructif et précise qu' un certain nombre d'équipements affiche déjà ce calendrier des créneaux qui permet une bonne information et je crois une cohabitation heureuse entre les différents usagers des équipements sportifs". Anne Hidalgo est aux anges : "La maire que je suis nage dans le bonheur en mettant aux voix le voeu 45 avec un avis favorable de l'exécutif.".

Voeux 46 et 47 rejetés à la majorité

Prenant la parole pour la présentation des voeux 46 et 47 relatifs au mouvement social dans les équipements sportifs, Jean-Didier Berthaut se mouille encore :

- "Permettez moi juste la transition parce qu'effectivement vous nagez peut être dans le bonheur mais c'est le seul endroit dans lequel un Parisien aujourd'hui est capable de nager". Rires de l'assemblée.
- "C'est déjà pas mal !" pour Anne Hidalgo qui complète "C'est déjà bien !".
- "On se contente de ce qu'on a !"

Le voeu 46 est relatif à la fermeture des piscines et des centres sportifs pour connaître, compte tenu du conflit social qui dure depuis le 9 mars 2014, "ce que la mairie met en oeuvre pour permettre aux Parisiens d'exercer leur activité". Jean-François Martins invite l'opposition municipale à "prendre ce sujet à la fois avec gravité mais aussi avec lucidité sur la réalité de ce mouvement". Le voeu 47 est présenté par Anne-Charlotte Buffeteau, conseillère de Paris du 15e arrondissement. Les deux voeux sont jugés "sympathiques" car la ville de Paris agit : "un conflit social ça ne règle pas à coup de baguette magique ni de déclaration incantatoire ; ça se règle avec du dialogue social que nous exerçons". Les voeux 46 et 47 sont rejetés à la majorité.

Nager à contre-courant comporte des risques.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.