Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



22/02/2013 - 19:15
        

Rythmes scolaires : nouveau lieu pour la dernière réunion publique

XIIIe arrondissement : 2e changement de lieu pour la dernière réunion publique à Paris



Le 21 février 2013, la Mairie de Paris décide de modifier le lieu de la 4e et dernière réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires et périscolaires à Paris.



Appris en marge de la première réunion du groupe de travail sur les rythmes scolaires le vendredi 22 février 2013 à l'Hôtel de Ville : le lieu de la 4e réunion publique a été modifié le 21 février.

Initialement prévu au centre sportif Elizabeth dans le XIVe arrondissement, elle aura lieu à la Halle Carpentier dans le XIIIe arrondissement

Les salles choisies pour les réunions publiques avaient tendance à diminuer en taille d'une réunion à l'autre *. Cela ne sera pas le cas le lundi 25 février où la Mairie de Paris a décidé de réserver l'une des grandes salles polyvalentes de Paris :

"En plus de gradins fixes, elle est dotée de tribunes télescopiques d'une capacité totale de 4 272 places. Tout a été conçu pour que le public, la presse, comme les sportifs s'y sentent bien" explique le site Paris.fr

La 4e et dernière réunion publique, initialement prévue dans le gymnase Alesia dans le XIVe arrondissement puis au centre sportif Elizabeth, situé entre la porte d'Orléans et Montsouris dans le XIVe, aura finalement lieu

à la Halle Carpentier à 18h45
81 Boulevard Masséna 75013 Paris


Métro 7 Porte de Choisy
T3 Porte de Choisy
Velib' :
Station N° 13117, 95
Station N° 13040, 111 boulevard massena
Station N° 13041, 4 avenue d'Ivry


* La 1ere réunion publique s'était tenue dans le gymnase Laumière dans le XIXe arrondissement et avait réuni environ 900 personnes. La réunion avait démarré à 19h10 et s'était terminée à 21h30.
La 2e réunion publique, initialement prévue dans une petite salle du IXe arrondissement, s'est finalement déroulé dans le gymnase Japy dans le XIe arrondissement. Plus petit que le gymnase Laumière, il avait accueilli environ 700 personnes. La réunion a duré de 19h à 21h.
La 3e réunion publique s'est tenue à la salle Reuilly dans le XIIe arrondissement. 600 personnes ont pu y entrer, et 500 attendaient dans la rue sous l'oeil des CRS. Le maire du XIIe arrondissement avait été obligé de quitter le débat pour aller à leur rencontre. La réunion a démarré à 18h45 au lieu de 19h, en raison de l'arrivée "plus tôt à 18h30" du Maire de Paris. Elle s'est terminée à 20h45.

Crédit photo : DR.
Crédit photo : DR.
Initialement prévue au gymnase 11 rue d'Alésia puis au Centre sportif Elisabeth dans le XIVe arrondissement, avec la participation du Maire de Paris, la dernière réunion publique a lieu dans le XIIIe à 18h45 à la Halle Carpentier (+ 4000 places) 81 boulevard Massena 75013 Paris.

- Voir les vidéos sur la 1ere, 2e et 3e réunion publique sur Dailymotion : www.dailymotion.com/agencepresse

Articles :
- 21 février 2013 : Rythmes scolaires et périscolaires : un enseignant fait des propositions.
- 18 février 2013 : La troisième claque à l'Hôtel de Ville revient en boomerang.
- 18 février 2013 : Ecoles primaires : la spécificité parisienne, un frein ou un outil ? La situation du périscolaire.
- 18 février 2013 : Ecoles primaires : la spécificité parisienne, un frein ou un outil ?
- 18 février 2013 : Vincent Peillon et l'hystérie parisienne.
- 12 février 2013 : Rythmes scolaires et périscolaires : Bertrand Delanoë et Jean-François Fontana.
- 11 février 2013 : La deuxième claque de l'Hôtel de Ville de Paris.
- 9 février 2013 : La claque de l'Hôtel de Ville de Paris.
- 6 février 2013 : Vincent Peillon maintient son projet de loi sur l'école.
- 6 février 2013 : Rythmes scolaires, la question du groupe UMP au Gouvernement.
- 29 janvier 2013 : Confidentiel.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.