Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



28/04/2014 - 17:37
Sauvons le Grand Ecran
        

Sauvetage du Grand Ecran Italie - Poisson d'Avril !



1) Le 24 avril 2013, il y a tout juste un an, Jérôme SEYDOUX - co-président de PATHÉ - annonçait la vente imminente du Grand Écran, qui selon lui deviendrait une salle de concert ; tout en précisant qu'avant d'être un cinéma le Grand Écran était avant tout une salle de spectacle.



Peut-on se fier aux promesses ?

Sauvetage du Grand Ecran Italie - Poisson d'Avril !
Ces propos tenus à la mairie du 13° laissaient entendre que les négociations entamées depuis janvier avec le candidat-repreneur qui se proposait d'ouvrir la fosse d'orchestre (tout en conservant l'écran panoramique géant) étaient sur le point d'aboutir.

Annonce en trompe l'oeil puisque PATHÉ-GAUMONT avait déjà signé début 2013 une promesse de vente avec une petite société immobilière créée le 26/02/13 à Cancale, au capital de 5000 € : la Foncière des Territoires. Cet obscur marchand de biens, après avoir tenté de revendre la salle au repreneur avec une substantielle plus-value, a finalement prétendu être en attente d'une licence d'entrepreneur de spectacle pour l'exploiter lui-même !

2) Le 10 juillet 2013, contre toute attente le Conseil de Paris adoptait à l'unanimité un voeu selon lequel "la Ville de Paris poursuive les échanges avec l'association Sauvons le Grand Ecran..." (!) et "qu'elle étudie la faisabilité de reconversion de la salle en un lieu polyvalent pouvant accueillir plusieurs types de spectacle : musique, théâtre, audiovisuel, cinéma".

Mais en dépit de ce voeu - aucunement suivi d'effet - et nos diverses relances, la Mairie est restée muette sur la question. Et à ce jour le jeune chef d'orchestre candidat à la reprise, qui a fait appel aux meilleurs architectes et acousticiens pour chiffrer le coût de la rénovation, attend toujours la réponse de PATHÉ à ses propositions de rachat.

3) "Au Conseil de Paris du 18 décembre, l'adjoint à la culture Bruno JULLIARD a annoncé que la Foncière des Territoires disposait de sa licence « depuis quelques jours », et que la vente pourrait donc être définitivement signée « dans les tous prochains jours » (Le 13 du Mois - Janv.14 - Feuilleton Grand Ecran : saison 8, épisode 283).

4) Début février 2014, bien que ce dernier obstacle se trouvait enfin levé, le même Bruno JULLIARD* déclarait que le Grand Écran venait d'être vendu... à une nouvelle foncière inconnue de tous, y compris de la Mairie ! (Le 13 du Mois - Fév.14 - Feuilleton Grand Ecran : saison 8, épisode 284).

Mais le 5 mars dernier, lors d'un Café-débat organisé par la mairie sur La Culture dans le 13°, il ne répondit pas à la question posée par notre association sur la légitimité de cette licence d'entrepreneur de spectacle accordée à une société n'ayant aucun lien ni avec la culture ni avec le spectacle, pas plus que le maire Jérôme COUMET ne fournit d'éclaircissement sur le sort du Grand Écran !

Depuis lors, malgré le soutien écrit de nombreux candidats aux dernières élections municipales (voir Question aux candidats), c'est le silence radio sur le sujet.

Jusqu'à preuve du contraire, cette annonce d'avril 2013 - tout comme les précédentes et les suivantes - reste donc à classer dans la catégorie "poisson d'avril" !

Raison de plus pour les défenseurs de la salle de refuser d'être les "dindons de la farce" de ce sinistre vaudeville à suspense !



* nommé depuis 1er adjoint d'Anne HIDALGO, qui a succédé à Bertrand DELANOË à la mairie de Paris



http://sauvonslegrandecran.org/campagnes/Poisson_d_Avril-Avr.14.php



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.