Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 7e arrondissement, marché
11/08/2009 - 15:22
Marie Haddad
        

Supermarchés : la guerre des prix !

Septième Tribune compare les prix.



Pour éviter que le porte-monnaie de la ménagère ne crise, nous nous sommes rendus dans quatre supermarchés du VIIème pour comparer quelques prix. Baguette de pain, lait, beurre, café, tomates, sont quelques incontournables parmi d’autres dans le panier de la ménagère.



Quand ED rencontre Franprix

Rue Saint-Dominique, Franprix et ED se font face, mais comment font-ils face à la hausse des prix ? Pour la laitue, les pommes, le lait, les yaourts ou les pâtes, on y gagne chez Franprix avec parfois plus d’un euro de différence entre les deux enseignes.
Les tomates, le café, le Coca et le beurre sont en revanche moins chers chez ED. Le beurre coûte 11 centimes de moins et les tomates d’Espagne 3 euro de moins. Le consommateur préférant la salade et les laitages s’y retrouvera plus chez Franprix, tandis que les amateurs de boissons comme le café ou le Coca auront intérêt à regarder chez ED. Sans doute par négligeance, certains prix ne sont pas affichés chez ED. C'est par exemple le cas pour le Coca. Le consommateur doit donc s'enquérir lui-même du pris auprès d'un employé.

Toujours rue Saint-Dominique se trouve le Petit Casino. Au bout de quelques prix relevés, la caissière s’inquiète de la démarche de comparaison des prix et appelle le gérant qui nous met dehors. « C’est illégal, vous devez présenter une autorisation ». Avec des pommes Golden à 3,90€ le kilo et des tomates à 2,90€ le kilo, c’est plutôt le consommateur qui aurait de quoi être agressif avec un à deux euro de différence avec les concurrents de la même rue. Quant au G20 rue Saint-Dominique et au Shopi de la Motte Piquet Grenelle, ils sont actuellement en travaux.
Supermarchés : la guerre des prix !

Le grand écart

La vraie concurrence se trouve rue Cler chez Leader Price. C’est en effet le leader des prix bas pour le lait, le beurre, le café et le liquide vaisselle. Par contre, on n’y trouve ni fruits ni légumes frais. Heureusement qu’au « Vendeur des Halles » d’en face on en trouve plusieurs rangées sur les étalages !

La Grande Epicerie de Paris, rue de Sèvres, se démarque en tête des prix les plus hauts. Les fruits et le pain sont frais, le liquide vaisselle est bio, les pâtes sont importées d’Italie et le café du Cameroun. Le personnel est tout sourire et les lieux raffinés. Chacun remplit son petit panier en métal avec entrain. C’est peut-être le prix à payer pour faire agréablement ses courses.
Supermarchés : la guerre des prix !


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.