Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Vidéos les plus récentes
Infos Paris
02/06/2017
Infos cosmopolites
16/11/2015
1 sur 13
Autres infos
Jeudi 22 Avril 2010 - 09:44


        

"Un outil de Google mesure l’espionnage des Etats sur internet"

Revue de presse sur l'espionnage.


Paru sur "24heures" le 21 avril 2010.




Selon le journal suisse 24heures, un nouveau site de Google révèle "dans quelles proportions les Etats du monde entier font appel au géant américain pour censurer des données ou lui demander d’espionner les internautes".
Entre juillet et décembre 2009, la liste des pays place le Brésil en 1ère position , avec 291 requêtes. Suivent l’Allemagne en 2ème position, avec 188 demandes, et l’Inde en 3ème place avec 142. Les Etats-Unis ont fait 123 demandes de retrait de données et la France "moins de 10".
Pour la Chine, Google écrit le message suivant à la place des chiffres : "Les responsables chinois considèrent que les demandes de censure relèvent du secret d’Etat aussi ne pouvons-nous révéler cette information pour le moment".
Le Brésil est également en 1ère position, avec 3 663 requête,s sur la liste des Etats ayant demandé des informations à Google sur des utilisateurs. Les Etats-Unis sont en 2ème position avec 3 580 demandes d'informations. La France se classe 5ème avec 846 requêtes.
Si Google estime la grande majorité des demandes des Etats "légitimes" et "nécessaires" pour les besoins d'enquête policière, la compagnie américaine précise que les informations publiées sur le site, remis à jour tous les six mois, ne sont "ni 100% complètes, ni 100% précises". Elle promet des améliorations.
Le journal suisse précise que "le lancement de ce nouvel outil intervient alors que les autorités de protection des données personnelles de dix pays ont écrit cette semaine au géant américain pour l’exhorter à respecter les lois relatives à la protection de la vie privée."
(c) Radu Razvan - Fotolia.com
(c) Radu Razvan - Fotolia.com







Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.




Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.