Connectez-vous S'inscrire
Menu

16 décembre 2011 : Marie-Louise Nézeys au Petit Olivier

1 Décembre 2011 - 16:56
        

Concert classique dans le 6e de Paris.


Marie-louise Nézeys propose "Piano dans tous les tons" : Méli-mélo de Chopin, Mozart, Salade Debussy, Delplace, Sauté de Jaëll, Mendelssohn Verrines, Nyman, Pierné, Moelleux Satie Tschesnokov.

La musique classique peut parfois sembler compliquée, élitiste. Cette musique est source de vie, de plaisir, de sensualité

Marie-Louise Nézeys : "La musique classique peut parfois sembler compliquée, élitiste. Pour moi qui la pratique tous les jours, et pour tous ceux qui l'aiment déjà, cette vision est totalement réductrice et injuste. Cette musique est source de vie, de plaisir, de sensualité, d'amour...
C'est avec trouble, tâtonnement, émotion que je me suis lancée dans cette tentative d'établir des ponts permettant de faire connaître et aimer cette musique. Il y avait sans doute plusieurs propositions possibles...
Je me suis penchée sur la forme même du récital de piano : choisir un programme de pièces courtes et accessibles ; soit parce qu'elles sont connues et identifiables, soit parce qu'elles possèdent un très fort impact émotionnel.
J'ai également voulu pour ce programme une création lumière, à la manière d'une pièce de théâtre afin d'envelopper ces morceaux, qui me sont si chers, d'écrins lumineux. Et enfin mon parti pris a été de considérer ces pièces comme autant de lettres d'amour, et de privilégier dans mon interprétation l'engagement émotionnel (contenu dans leur écriture) à leur beauté formelle de toute façon évidente et indéniable".

Marie-Louise Nézeys pratique la danse classique, le théâtre, le piano le violon. Diplômée du Conservatoire de Paris et de l’Université de la Sorbonne c’est aussi en dehors de ces institutions qu’elle choisira ses Maîtres : parmi eux, Antoine Campo et Marcel Marceau pour le théâtre, Bruno Rigutto, Paul Badura-Skoda et Monique Deschaussées pour le piano, Stéphane Delplacepour l’harmonie et le contrepoint. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’elle consacre une partie de son premier disque au côté de Mozart et Chopin. Menant en parallèle son activité de comédienne, sur scène et à l’écran, et son activité de pianiste, concertiste, c’est tout naturellement qu’elle crée en 2003 en collaboration avec Jean-Louis Bauer le récit-Récital : http://www.marielouisenezeys.com/videos.php
Un spectacle Jeune Public inédit, alliant un programme de virtuose du pinao à un récit futuriste et fantastique qu’elle rend réel, incarné. Artiste polyvalente, c’est à elle que feront appel des metteurs en scène tels que Martine Reinbold Le Chemin qui Avance - Marie Jaëll et Antoine Schoumsky, Mozart en Français, lorsque la pianiste du spectacle doit également tenir une place dramaturgique importante.
Ouverte aux autres styles de musique et avide de nouvelles expériences, elle s'est produite de décembre 2007 à janvier 2009 avec la jeune chanteuse à texte Géraldine Dabat, pour laquelle elle devient également compositeur et arrangeur.




D'autres articles / More stories
< >

Journal Paris Tribune | Grand Paris Tribune | France Tribune | Europe Tribune | Monde Tribune | Fontenay Tribune | Maohi Tribune | Libye Tribune | Paris Tribune Post | Cités | Journal du 1er arr. | Journal du 2e arr. | Journal du 3e arr. | Journal du 4e arr. | Journal du 5e arr. | Journal du 6e arr. | Journal du 7e arr. | Journal du 8e arr. | Journal du 9e arr. | Journal du 10e arr. | Journal du 11e arr. | Journal du 12e arr. | Journal du 13e arr. | Journal du 14e arr. | Journal du 15e arr. | Journal du 16e arr. | Journal du 17e arr. | Journal du 18e arr. | Journal du 19e arr. | Journal du 20e arr.



Publicité


...

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris. Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris. Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune. Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses vingt cantons et vingt arrondissements municipaux. Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.