Connectez-vous S'inscrire
Menu

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



03/07/2015 - 09:40
        

503 logements à loyer libre conventionnés en logements sociaux

Claude Goasguen veut attribuer la moitié des 289 "nouveaux" logements sociaux conventionnés par la Mairie de Paris dans le 16e arrondissement



Le conseil de Paris vote la réalisation de trois programmes d’acquisition-réhabilitation pour conventionner 503 logements du parc libre du bailleur Elogie pour les transformer en 503 logements à loyer modéré sur critères sociaux dans les 5e (92 logements) et 16e arrondissement (413 logements) dans le but affiché d'atteindre plus vite l'objectif de 25 % de logements sociaux dans ces deux arrondissements.



Claude Goasguen répète au conseil de Paris le 2 juillet 2015 ce qu'il disait lors du conseil du 16e arrondissement le 22 juin 2015 : la mairie du 16e arrondissement n'a pas d'information sur la nature des 413 appartements appelés à devenir des logements sociaux dans le 16e.  Sur les 413 logements sociaux, 289 seront appelés à être pourvus sur les droits de réservation de l'Hôtel de Ville dont 50 % de logements à attribuer par la mairie du 16e arrondissement, "sur le contingent de la loi PLM" rappelle le député-maire pour qui la Loi n'est pas respectée.

Une petite phrase de Ian Brossat
"Les maires d'arrondissements n'y comprennent rien".
 
pendant l'intervention de Claude Goasguen fait sortir celui-ci de ses gonds.
Il en profite pour rappeler une interview de l'adjoint au logement avec la formule :
"Vous le stalinien de service, je vais m'occuper de vous après".
 
Nicolas Bonnet, président du groupe PC-PG cite Karl Marx
"Il y a une seule façon de tuer le capitalisme : des impôts, des impôts, toujours plus d'impôts !
Il y a une seule chose pour faire de Paris un Paris pour Tous : des logements sociaux, des logements sociaux, toujours des logements sociaux !"

 
Ian Brossat indique que les logements sociaux n'ont pas une bonne image auprès des habitants : 
"Dans un certain nombre de quartiers du 18e,
nous avons des pourcentages de logements sociaux extrêmement importants
et les habitants des quartiers populaires souhaitent que le logement social soit plus également réparti".

Le tout pendant une séance du conseil de Paris hors des sentiers battus, comme lui seul en a le secret, entre plusieurs élus de différents groupes politiques (cf. podcast audios et vidéo)avec de multiples demandes de suspension de séance, des demandes d'excuses, des annonces de procès en diffamation, sous la présidence bienveillante d'Alexandra Cordebard Adjointe à la Maire de Paris chargée des affaires scolaires :
"Messieurs, on dirait une classe dissipée de fin d'année".
 
La délibération est adoptée au bout de 15 minutes à la majorité des votants. Claude Goasguen et les élus du groupe Les Républicains votent contre.
Au conseil du 16e arrondissement, le conseiller de Paris Thomas Lauret (PS) avait demandé à Claude Goasguen sur quels éléments il se basait pour déclarer que la mairie centrale ne mettrait pas à la disposition de la mairie d'arrondissement les 50 % de logements sociaux pour les attribuer sur le quota prévu par la Loi PLM pour le maire d'arrondissement.  
A la fin de son intervention en conseil de Paris, Ian Brossat n'indique pas si la Ville de Paris mettra à la disposition du maire du 16e les 50 % des logements concernés, soit 289 logements sociaux à attribuer sur le groupe Auteuil et sur le groupe Princes.


Sans aucun fond propre, avec des prêts de la Caisse des dépôts et consignations, du prêt PLS et des subventions de l'Etat et de la Ville de Paris, le bailleur Elogie (ex-SGIM), troisième bailleur parisien gérant 16.500 logements dans Paris intra-muros, ainsi qu'en petite couronne, va bénéficier d'une opération acquisition-conventionnement. Deux immeubles occupés avec des loyers libres à vocation sociale seront rénovés (ravalement des façades, installation d'une ventilation, création d'un désenfumage, ....) et le statut juridique des logements du parc libre sera modifié pour devenir des logements sociaux. La délibération ne mentionne pas si les locataires actuels pourront se maintenir dans les lieux s'ils sont éligibles aux loyers sociaux. 


En savoir +







Et aussi
< >

Jeudi 30 Novembre 2017 - 22:10 Un avocat pour et contre la Ville de Paris

Mardi 21 Novembre 2017 - 17:20 L'avenir de la Foire du Trône en suspens

Les faits à Paris | Les opinions à Paris | Flash Paris


Publicités

Publicités



A propos de Paris Tribune

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

cookieassistant.com